Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Elles se prostituaient dans un village de 800 habitants dans le sud-Vendée

lundi 16 avril 2018 à 20:22 Par Emmanuel Sérazin, France Bleu Loire Océan

Le tribunal correctionnel de la Roche sur Yon jugeait ce lundi deux femmes et un homme pour proxénétisme aggravé. Les deux soeurs exerçaient leur activité à l'Hermenault, un petit village du sud-Vendée. Et c'est comme ça qu'elles ont été repérées.

Déjà condamné pour des faits identiques, l'homme ne s'est pas présenté à l'audience
Déjà condamné pour des faits identiques, l'homme ne s'est pas présenté à l'audience © Radio France - Emmanuel Sérazin

L'Hermenault, France

Ils devaient être trois à comparaître, mais seules les deux soeurs ont répondu à la convocation du tribunal. Déjà condamné pour des faits identiques, l'homme ne s'est pas présenté à l'audience. C'est pourtant contre lui que pesaient les charges les plus lourdes. Compagnon de la soeur cadette, la justice le soupçonne d'avoir largement profité de l'activité de la jeune femme de 21 ans.

Une cinquantaine de clients par mois

Le couple était installé à l'Hermenault, une commune de 800 habitants dans le sud-Vendée. En plus de son logement principal, il louait aussi un studio dans le village, pour y recevoir les clients attirés par des annonces déposées sur des sites Internet comme Wannonce ou Vivastreet. Mais dans un si petit village, les va-et-vient réguliers d'hommes seuls ont intrigué les riverains, qui ont alerté les gendarmes. Grâce aux écoutes téléphoniques et aux filatures, les enquêteurs ont pu établir le rôle de chacun dans cette affaire. La soeur aînée est la moins impliquée : elle n'a exercé l'activité que pendant un mois. Si la prostitution est légale, la femme de 29 ans était poursuivie pour avoir accompagné sa soeur à ses rendez-vous : elle restait cachée dans la salle de bains, pour assurer sa sécurité. Le tribunal n'a finalement pas retenu la qualification de proxénétisme aggravé, et a condamné la jeune femme à 2 mois de prison avec sursis.

4500€ en moyenne par mois

Au coeur de l'affaire, il y a donc ce couple formé par Vanessa, 21 ans, et David, 36 ans. Elle se prostitue depuis plusieurs années déjà. Tout au long de l'audience, la jeune femme tente d'innocenter son compagnon, mais sans convaincre le tribunal. Et pour cause : photos à l'appui, les gendarmes ont démontré qu'il la conduisait à ses rendez-vous, faisait le guets devant l'appartement en cas de problème, avant de la ramener à leur domicile principal. Et plus accablant encore, tout l'argent liquide était déposé sur ses comptes à lui, avant d'être viré vers le Portugal. Et l'activité était lucrative : facturés entre 80€ les 20 minutes et 150€ de l'heure, les rendez-vous généraient un revenu moyen de 4 500€ par mois.

A l'issue de l'audience, le tribunal a prononcé une peine de 18 mois de prison fermes assortis d'une amende de 20 000€ contre David, et 4 mois de prison avec sursis assortis d'une amende de 9 000€ pour sa compagne Vanessa.