Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Embrouille sur les réseaux sociaux : ils se font rouer de coups en pleine nuit à Guingamp

-
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique

Dans la nuit de samedi à dimanche, à Guingamp, une famille s'est fait rouer de coups de batte de base-ball pour une histoire de propos tenus sur les réseaux sociaux.

Gendarmerie
Gendarmerie © Maxppp - Arnaud Journois

C'est une histoire de propos tenus sur les réseaux sociaux qui dégénère. Dans la nuit de samedi à dimanche, à Guingamp (Côtes-d'Armor) vers 4 heures du matin, une quinzaine de personnes se présente devant la maison des victimes, 1 homme et 3 femmes dont une mineure de 17 ans. Ils auraient tenu des propos sur les réseaux sociaux qui n'ont pas plus aux agresseurs. Une rixe éclate devant le domicile. Les victimes se font alors rouer de coups, certains assénés avec des battes de base-ball. 

Déjà connus de la justice 

Les gendarmes identifient rapidement les personnes mises en cause. Ils sont déjà connus de la justice car régulièrement impliqués dans des incivilités sur le secteur de Guingamp. Le 30 juin, quatre jeunes sont interpellés par une vingtaine de militaires. Placés en garde à vue, ils sont ensuite présentés devant le tribunal de Saint-Brieuc. 

Incarcérés sur le champ

Deux d'entre eux sont incarcérés sur le champ compte tenu de leurs antécédents judiciaires. Le premier est condamné à 2 ans de prison, dont 1 an avec sursis, tandis que le second écope de 15 mois de prison dont 10 avec sursis. Les deux autres individus sont condamnés à 10 mois de prison avec sursis. De plus, les 4 individus ont l'interdiction stricte de se rendre dans le département des Côtes-d'Armor pendant une durée de 2 ans. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess