Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Émeutes à Nantes : trois jeunes interpellés

jeudi 11 octobre 2018 à 20:51 Par Audrey Dumain et Martial Cure, France Bleu Loire Océan et France Bleu

Trois jeunes ont été interpellés par la police mercredi 10 octobre dans le cadre de l'enquête sur des dégradations et des vols commis début juillet au cours des émeutes à Nantes.

Les émeutes ont eu lieu dans la nuit du 3 au 4 juillet place des Dervallières.
Les émeutes ont eu lieu dans la nuit du 3 au 4 juillet place des Dervallières. © Radio France - Police Nationale 44

Nantes, France

L'enquête avance après les dégradations et les incendies commis à Nantes début juillet. Trois jeunes de 16, 17 et 20 ans ont été interpellés par la police mercredi 10 octobre.

Ils sont soupçonnés d'avoir participé aux émeutes à Nantes qui ont été provoquées cet été par la mort du jeune Aboubakar Fofana, tué par un policier quartier du Breil.  

Dans la nuit du 3 au 4 juillet, une vingtaine de personnes, pour la plupart cagoulées, s'en sont pris à des bâtiments, des voitures et un commerce, place des Dervallières.

Des empreintes retrouvées sur un bidon d'essence 

Les enquêteurs de la CLIVA (Cellule de lutte contre les incendies de véhicules automobiles) ont d'abord examiné les objets recueillis sur les lieux de l'incendie. C'est grâce à l'empreinte de l'un des jeunes, âgé de 16 ans, retrouvée sur un bidon d'essence que les enquêteurs ont pu  établir un premier profil. 

La mairie annexe a elle aussi été incendiée.  - Radio France
La mairie annexe a elle aussi été incendiée. © Radio France - Police Nationale 44

Les policiers ont ensuite reconnu ce même suspect sur une vidéosurveillance du tabac du quartier. Cette fois, il est accompagné de deux acolytes âgés de 20 ans et 17 ans. Les trois cambriolent le tabac ensemble mais l'un d'entre-eux, âgé de 17 ans, laisse lui aussi des empreintes derrière lui. 

Interpellations et gardes à vue 

Les trois auteurs des faits identifiés ont donc été placés en garde à vue cette semaine, le mercredi 10 octobre. 

Il n'a pas fallu longtemps au plus jeune pour avouer les faits. L'adolescent de 16 ans a même précisé avoir versé de l'essence dans les bâtiments avant que ses amis ne mettent le feu place des Dervallières. Il aurait lui même déclenché l'incendie dans plusieurs bâtiments. 

En revanche, le plus âgé a nié toute responsabilité et ce n'est qu'au moment de la prolongation de sa garde à vue que le troisième suspect a fini par avouer en partie les faits. 

Des bâtiments ont également eu leurs vitres brisées lors des émeutes. - Radio France
Des bâtiments ont également eu leurs vitres brisées lors des émeutes. © Radio France - Police Nationale 44

Les mineurs sont poursuivis pour destructions et dégradations volontaires et vols par effraction. Le majeur est uniquement suspecté de vols par effraction.

Le deux plus jeunes seront convoqués au parquet des mineurs vendredi matin. Aucun d'entre eux n'a présenté d'excuses pendant la garde à vue.

Le coût des dégâts causés lors de cette nuit d’émeute est estimé à plusieurs millions d'euros selon la police.