Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Émeutes à Nantes : le CRS qui a tiré vient de la compagnie de Bergerac

mercredi 4 juillet 2018 à 14:02 Par Thomas Coignac, France Bleu Loire Océan et France Bleu Périgord

Des émeutes ont éclaté dans le quartier du Breil, à Nantes, dans la nuit de mardi à mercredi, après la mort d'un jeune homme de 22 ans, lors d'un contrôle de police. C'est un CRS, brigadier-chef de la compagnie de Bergerac, en Dordogne qui est l'auteur du coup de feu mortel.

Les émeutes ont été violentes dans plusieurs quartiers de Nantes.
Les émeutes ont été violentes dans plusieurs quartiers de Nantes. © Radio France - Antoine Denéchère

L'IGPN, la police des polices, va devoir examiner le cas d'un policier de la compagnie de CRS de Bergerac, qui a tiré un coup de feu et blessé mortellement un jeune homme de 22 ans, lors d'un contrôle de police, ce mardi soir. Selon une source syndicale, il s'agit d'un policier de 50 ans, ayant le grade de brigadier-chef, l'un des plus hauts gradés de la police, très expérimenté et n'ayant eu, au cours de sa carrière, "aucun souci particulier".  

Il était à Nantes en compagnie d'une soixantaine de ses collègues de la compagnie de Bergerac. L'équipage et le tireur sont entendus ce mercredi, au commissariat de Nantes, où une cellule psychologique a été ouverte pour les policiers, qui faisaient partie des effectifs déployés dans le quartier du Breil toute la nuit. Ce mercredi, le syndicat SGP-FO Police de Bergerac, par la voix de son porte-parole Cyril Leyma, demande à ce qu'ils soient relevés de leur mission à Nantes, et mobilisés dans un autre lieu. 

Selon le directeur départemental de la sécurité publique (DDSP), les CRS tentent d'interpeller un jeune homme, au volant d'une voiture, qu'ils soupçonnent de trafic de drogue. Il recule alors brusquement vers des policiers et des enfants en vélo, et touche un CRS au genou. L'un de ses collègues, de la compagnie de Bergerac donc, qui était présent pour sécuriser le contrôle, fait feu sur l'automobiliste, qui décédera quelques heures plus tard, touché à la gorge. Une enquête a été ouverte par le procureur de la République de Nantes, présent sur place. L'IGPN, basée à Rennes, est également co-saisie. 

Ce mardi soir, la mort de ce jeune homme, qui faisait l'objet d'un mandat d'arrêt pour vol en bande organisé, a provoqué des émeutes dans les quartiers du Breil, où il est mort, de Malakoff et des Dervallières. Il n'y a eu aucun blessé, mais les policiers ont été particulièrement pris pour cible, recevant de nombreux jets de coktail molotov. Une partie du centre commercial du Breil a été également incendiée.