Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Lactalis : du lait infantile contaminé par la salmonelle

"Emmanuel Besnier devra s'expliquer devant la justice" : le porte-parole des familles de victimes du lait contaminé

jeudi 7 juin 2018 à 18:01 Par Germain Treille, France Bleu Mayenne et France Bleu

Quentin Guillemain, qui est à la tête de l'association des familles de victimes, a réagi, ce jeudi 7 juin, à l'audition du patron de Lactalis devant la commission d'enquête parlementaire.

image d'illustration
image d'illustration

Craon, France

Les explications d'Emmanuel Besnier, sur la crise sanitaire qui frappe son groupe, n'ont pas convaincu Quentin Guillemain. Le porte-parole des familles de victimes, dans l'affaire du lait contaminé à la salmonelle, déplore que le PDG de la société agro-alimentaire mayennaise n'ait apporté aucune réponse concrète sur l'origine de la contamination et sur les conditions de la reprise de la production sur le site de Craon, prévue cet été.

"Qui est responsable ?  Qui a fait en sorte que ces produits, en tout les cas, n'a rien fait pour qu'ils ne soient pas contaminés ? Qui est responsable dans cette entreprise de la contamination ? La bactérie n'est pas arrivée par hasard, il y a un certain nombre de contrôles, de procédures. Il y a des choses qui n'ont pas fonctionné pour que cette bactérie se retrouve dans du lait. Il va falloir que monsieur Besnier s'en explique. Il semble qu'il devra s'expliquer devant la justice puisqu'il n'a pas voulu le faire devant la commission d'enquête" a souligné Quentin Guillemain, dans une vidéo postée sur Facebook. 

Emmanuel Besnier a renouvelé, à l'Assemblée Nationale, ses excuses auprès des familles touchées. L'association se déclare disposée à lui faire rencontrer des parents, ce que le dirigeant du groupe Lactalis n'a pas encore fait jusqu'à présent. Plus de 200 plaintes ont été enregistrées, à ce jour, par le Parquet de Paris. Un juge d'instruction pourrait être prochainement saisi. 

Les travaux de la commission d'enquête ne sont pas terminés. La semaine prochaine, les députés auditionneront les ministres de la Santé, de l'Agriculture et de l'Economie.

►►Ecoutez la réaction de Quentin Guillemain