Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Emmanuel Macron rend hommage aux victimes des attentats du 13 novembre 2015

dimanche 12 novembre 2017 à 22:54 - Mis à jour le lundi 13 novembre 2017 à 9:57 Par Germain Arrigoni, France Bleu Paris et France Bleu

Emmanuel Macron rend hommage lundi matin aux victimes des attentats du 13 novembre 2015 à Paris et à Saint-Denis, qui avaient fait 130 morts. Le président de la République se rendra sur les six lieux des attaques en compagnie notamment de François Hollande, a indiqué l'Elysée.

Emmanuel Macron et Anne Hidalgo lors des cérémonies d'hommage aux victimes des attentats du 13 novembre
Emmanuel Macron et Anne Hidalgo lors des cérémonies d'hommage aux victimes des attentats du 13 novembre © AFP - Etienne LAURENT / POOL

Ce lundi, la France commémore les deux des attentats du 13 novembre 2015 qui ont fait 130 morts et plus de 350 blessés à Paris, aux abords du Stade de France, à des terrasses de restaurants et dans la salle de concerts du Bataclan dans la capitale. Emmanuel Macron, accompagné de son épouse Brigitte, est arrivé peu après 9h au Stade de France, premier des six lieux des attaques où doit se dérouler lundi matin la cérémonie d'hommage silencieuse en présence des familles des victimes.

Le chef de l'État a été accueilli par le maire de Saint-Denis, Laurent Russier. Il a déposé une gerbe devant la plaque commémorative, où figure le nom de Manuel Dias, seul tué dans les explosions du 13 novembre aux abords du Stade de France. Une minute de silence a ensuite été observée, en présence notamment des ministres de l'Intérieur Gérard Collomb, de la Justice, Nicole Belloubet, ou encore de la maire de Paris Anne Hidalgo.

Le chef de l'Etat et son épouse ont échangé de nombreuses poignées de main avec les familles présentes avant de repartir en voiture vers les restaurants et bars parisiens cibles des attaques en terrasse, Le Carillon, Le Petit Cambodge, La Bonne Bière, le Comptoir Voltaire, la Belle Equipe et enfin au théâtre du Bataclan, pour la suite des cérémonies d'hommage.

Le nom des victimes sera scandé par un message enregistré

Emmanuel Macron rendra hommage avec des déplacements qui suivront chronologiquement les attentats, en commençant à 9h00 par le Stade de France, aux côtés notamment des élus locaux et régionaux, dont Valérie Pécresse.

Sur chaque lieu, en présence de familles des victimes, il se recueillera devant la plaque commémorative pour une minute de silence et déposera une gerbe pendant que le nom des victimes décédées sera scandé par un message enregistré.

Un lâcher de ballons à la mi-journée

Le président de la République se rendra ensuite devant les restaurants et bars parisiens cibles des attaques en terrasse, Le Carillon, Le Petit Cambodge, La Bonne Bière, le Comptoir Voltaire, la Belle Equipe et enfin au théâtre du Bataclan.

Vers midi le chef de l'Etat se rendra sur la place de la Mairie du XIe arrondissement où l'association de famille de victimes Life for Paris organise une cérémonie se terminant par un lâcher de ballons, comme l'année précédente.

Auparavant, un rassemblement public est organisé à 12h30 devant la mairie, avec un discours des responsables de l'association pour porter la parole des victimes.

Le 13 novembre 2015, la France avait été frappée par les pires attaques terroristes de son histoire. Neuf tueurs font 130 morts et plus de 350 blessés à Paris, dans la salle de concert du Bataclan (90 morts), aux terrasses de plusieurs bars et restaurants (39 morts) et près du Stade de France (1 mort). L'organisation Etat islamique a revendiqué les attaques.

  - Visactu
© Visactu -
  - Visactu
© Visactu -

Notre dossier ► Attentats du 13 novembre 2015