Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Emmanuel Macron annonce des mesures "pour mieux protéger les victimes d'inceste et de violences sexuelles"

-
Par , France Bleu

Alors que les témoignages de victimes d'inceste et de violences sexuelles se multiplient sur les réseaux sociaux, Emmanuel Macron réagit ce samedi 23 janvier sur Twitter. Il annonce une série de mesures pour mieux lutter contre les violences sexuelles commises contre des enfants.

"Nous ne laisserons aucun répit aux agresseurs, aucun", écrit Emmanuel Macron [photo d'illustration].
"Nous ne laisserons aucun répit aux agresseurs, aucun", écrit Emmanuel Macron [photo d'illustration]. © AFP - Yoan VALAT / POOL

"Nous ne laisserons aucun répit aux agresseurs, aucun", a affirmé ce samedi 23 janvier Emmanuel Macron dans une série de tweets annonçant des mesures pour mieux lutter contre les violences sexuelles commises contre des enfants

Des mesures qui interviennent après la publication de nombreux témoignages sur les réseaux sociaux avec le mot clé #MeTooInceste. Ils ont déferlé début janvier après la parution du livre "La Familia Grande" de Camille Kouchner qui révèle les violences sexuelles commises sur son frère par le politologue Olivier Duhamel.

"Il nous faut adapter notre droit pour mieux protéger les enfants victimes d'inceste et de violences sexuelles", a précisé le chef de l'Etat, en indiquant avoir demandé au garde des sceaux Eric Dupont-Moretti et au secrétaire d'Etat à l'Enfance et aux Familles Adrien Taquet "de mener une consultation qui devra déboucher rapidement sur des propositions". Le ministre de la justice "commencera à recevoir les associations dédiées à la protection de l’enfance à la chancellerie dès lundi", indique l'entourage d'Eric Dupond-Moretti à franceinfo.

La honte aujourd'hui change de camp.

Le président a également annoncé le lancement d'une "initiative" sur les violences sexuelles commises pendant l'enfance afin de recueillir les témoignages et protéger les victimes. Elle est confiée à Edouard Durand, juge des enfants, et Nathalie Mathieu, directrice d'une association spécialisée. 

"Il nous faut entendre, recueillir les témoignages des victimes même des années, des décennies après", déclare Emmanuel Macron. "Il nous faut les accompagner. Il nous faut punir les criminels, pour leurs actes passés et pour empêcher toute récidive", ajoute-t-il. "La honte aujourd'hui change de camp."

Des rendez-vous au primaire et au collège pour détecter les cas de violences sexuelles

Emmanuel Macron annonce que "deux rendez-vous de dépistage et de prévention contre les violences sexuelles faites aux enfants - l'un au primaire, l'autre au collège - seront mis en place pour tous, dans le cycle de visites médicales obligatoires existantes".

Par ailleurs, pour "accompagner la reconstruction", les "soins psychologiques des enfants victimes de violences sexuelles seront remboursés".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess