Économie – Social

En Meurthe-et-Moselle, Emmaüs célèbre le dixième anniversaire de la mort de l’abbé Pierre

Par Mohand Chibani, France Bleu Sud Lorraine vendredi 20 janvier 2017 à 21:13

Le magasin d'Emmaüs à Vandoeuvre
Le magasin d'Emmaüs à Vandoeuvre © Radio France - Mohand Chibani

La communauté Emmaüs de Meurthe-et-Moselle organise ce samedi dans son magasin de Vandoeuvre des animations pour rappeler le souvenir de son fondateur, l’Abbé Pierre, décédé il y a dix ans, mais aussi pour partager un moment avec le public et les donateurs.

Disparu il y a dix ans, l'abbé Pierre a été député de Meurthe-et-Moselle de 1945 à 1951, mais ce n'est qu'en 1988 que la communauté Emmaüs s'installe dans le département. Une antenne est d'abord crée à Lunéville en 1988, puis une autre à Mont-sur-Meurthe pour la mise en place de l’activité de ramassage et vente. Ce n'est qu'en 2010 que la communauté ouvre son magasin à Vandoeuvre. Le succès est immédiat. Le lieu traite chaque année quelque 3,5 tonnes de matériel.

Cette date anniversaire est donc l'occasion de faire le point explique Mylène Percello, la responsable de la communauté dans le département : "Pour nous cette anniversaire, c’est le moment de se poser un peu, d’abord pour se rappeler pourquoi on existe, comment Emmaüs est né, mais aussi pour échanger avec nos clients sur le fait qu’Emmaüs ce n’est pas qu’un magasin où l’on vend des meubles. Il y aura non seulement une exposition sur la vie de l’Abbé Pierre mais nous organiserons aussi des visites de nos coulisses".

Emmaüs 54 veut se souvenir de l'Abbé Pierre - Radio France
Emmaüs 54 veut se souvenir de l'Abbé Pierre © Radio France - Mohand Chibani

VOIR AUSSI : Dix choses que vous ignorez peut-être sur l'abbé Pierre

Si des jeunes rentrent aujourd'hui à Emmaüs, c'est que les problèmes dehors s'alourdissent

Bénévoles et compagnons seront présents pour accueillir et répondre aux questions du public. Parmi eux, Michel, entré à la communauté d’Emmaüs depuis 23 ans, il a rencontré à plusieurs reprises l’abbé Pierre « J’ai vu l’abbé à quatre ou cinq reprises, il passait une partie de la journée avec nous. J’ai même déjeuné à sa table, c’était un monsieur qui avait de l’humour, un plaisantin, c’est quelqu’un qu’on n’oublie pas. Il a lancé quelque chose, ça a eu un effet boule de neige, ça continue. Les communautés, il y a vingt ou trente ans, c’était des gens qui avaient 40 ou 50 ans, il venait de divorcer ou de perdre leur boulot et maintenant on a des jeunes de 20 ans ou 30 ans... Ça, c’est un signe de la société et si des jeunes rentrent à Emmaüs, cela veut dire que les problèmes dehors s’alourdissent et moi ça m’inquiète »

Sur les pas de l'Abbé Pierre - Radio France
Sur les pas de l'Abbé Pierre © Radio France - Mohand Chibani

Visites guidées et expositions au magasin de Vandoeuvre

Aujourd’hui, la communauté d’Emmaüs en Meurthe-et-Moselle compte 45 compagnons. C’est deux fois plus qu’il y a dix ans, et parmi eux de plus en plus de demandeurs d’asile comme Alpha, recueilli par Emmaüs il y a un peu plus de trois ans : "J’étais dans la rue, c’était dur et quand vous êtes en situation irrégulière c’est encore plus dur. Heureusement qu’Emmaüs existe. J’ai donc frappé à la porte de cette communauté qui m’a accueilli sans conditions et aujourd’hui Emmaüs c’est ma seconde famille".

Des témoignages comme celui-ci, vous pourrez en entendre beaucoup ce samedi lors de l’animation qui sera proposée dans le magasin de Vandoeuvre. "Nous voulons partager et expliquer, encore une fois, nous ne sommes pas que des vendeurs de meubles", précise Mylène Percello.