Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Émotion à Saint-Loup-Cammas : un animateur périscolaire soupçonné d'agressions sexuelles sur des enfants

-
Par , , France Bleu Occitanie, France Bleu

Un homme de 21 ans, employé à Saint-Loup-Cammas (Haute-Garonne), est soupçonné de gestes à connotation sexuelle sur des fillettes du groupe scolaire Claude Nougaro.

Un animateur de 21 ans est mis en cause pour des faits d'agressions sexuelles
Un animateur de 21 ans est mis en cause pour des faits d'agressions sexuelles © Radio France - Julien Balidas

Saint-Loup-Cammas, France

Un animateur du CLAE (Centre de Loisirs Associé à l'Ecole) est soupçonné d'agressions sexuelles sur des petites filles à Saint-Loup-Cammas (Haute-Garonne). Une révélation qui suscite émotion et stupéfaction dans ce village de 2.200 habitants, au nord-est de Toulouse. 

Plusieurs plaintes déposées par les parents 

Jeudi 21 mars, trois enfants sont allés se plaindre à un enseignant pour des gestes déplacés au sein de l'école. Ce dernier a appelé la responsable du centre de loisirs puis le maire qui a de suite suspendu l'animateur et alerté la gendarmerie. Il s'agit d'un homme de 21 ans en poste depuis deux ans dans la commune, en charge des activités périscolaires au sein de l'école avant et après la classe : "Il reconnait qu'il a embrassé certaines gamines dans le cou mais pour lui c'est un geste d'amitié", avance le maire Claude Marin, les larmes aux yeux et choqué par la nouvelle. _"Je suis abattu, dépité. Je ne dors pas bien depuis huit jours, je suis en mauvais état._" L'homme mis en cause présente un casier judiciaire vierge.

Selon nos informations, une vingtaine de plaintes au moins ont été déposées auprès de la gendarmerie. La parole des enfants se libérant au fil des jours. 

Quel accompagnement pour les enfants ? 

Vendredi, le maire a réuni les parents d'élèves (270 enfants sont scolarisés au groupe scolaire Claude Nougaro) ainsi que les personnels des écoles et du centre de loisirs. L'inspectrice de l'Education Nationale était aussi présente. "L'inspection académique a dépêché une psychologue qui a fait des interventions dans trois classes la semaine dernière. On va aussi travailler pour trouver une psychologue spécialisée pour faire des groupes de parole." 

"J'ai réuni le personnel du centre de loisirs qui est complètement abattu aussi. _Certains ont craqué. Ils me demandent le comportement qu'ils doivent adopter avec les enfants_. Je suis là pour les soutenir, on a mis en place une cellule pour eux. Ils sont tous surpris, ils n'ont jamais vu ce genre de comportement. Le directeur du centre de loisirs est estimé de tout le monde, il est là depuis plus de 30 ans. S'il avait vu quelque chose, il me l'aurait dit immédiatement" ajoute le maire. 

Selon La Dépêche du Midi, l'animateur a été mis en examen mais laissé libre sous contrôle judiciaire avec interdiction de mettre les pieds dans la commune. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu