Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Le mystère des chevaux mutilés

Yonne : émotion et colère des éleveurs de chevaux après des attaques à Villefranche-Saint-Phal

-
Par , , France Bleu Auxerre

C'est l'émotion et la colère chez les éleveurs de chevaux dans l'Yonne. Le syndicat départemental des éleveurs appelle les propriétaires à la vigilance.

Le syndicat des éleveurs de chevaux de l’Yonne appelle à la prudence
Le syndicat des éleveurs de chevaux de l’Yonne appelle à la prudence © Maxppp - Photo d'illustration

L' émotion fait suite aux actes de cruauté perpétrés sur deux poneys en début de semaine au "Ranch de l'espoir" à Villefranche-Saint-Phal (Yonne). Les animaux tout comme le gérant des lieux ont été blessés à coups de couteaux par deux hommes qui ont pris la fuite à bord d'un 4x4. Ils seraient âgés entre 40 et 50 ans.

Une enquête est ouverte par la brigade de recherche. "Le portrait robot de l'agresseur du gérant blessé au bras est diffusé depuis ce mercredi matin dans les services de police et gendarmerie "confie le Procureur de la République d'Auxerre, Hugues de Phily. Une équipe de techniciens en identification criminelle s'est rendue sur place.

Un cérémonial incompréhensible 

Martial Doumeyrou, le président du syndicat des éleveurs de l'Yonne est écœuré par autant de cruauté: " on ne comprend pas le cérémonial rituel qui semble être le même partout, entre les oreilles coupées, les yeux arrachés et pour certaines pouliches dans d'autres département les organes génitaux enlevés. Les éleveurs sont choqués et inquiets. À titre personnel, je rentre les chevaux le soir dans l'écurie. Les éleveurs se sentent démunis et les surveillances sont très compliquées." 

Voici le portrait-robot d'un des deux hommes surpris en train d'agresser des chevaux dans l'Yonne dans la nuit du 24 au 25 août 2020.
Voici le portrait-robot d'un des deux hommes surpris en train d'agresser des chevaux dans l'Yonne dans la nuit du 24 au 25 août 2020. - Gendarmerie de l'Yonne

Appel au calme et à la prudence 

Martial Doumeyrou souligne l'anxiété des éleveurs. Certains ont mis des fusils dans les voitures. On leur recommande de ne surtout pas se défendre d'aucune manière que ce soit manuellement ou en utilisant des armes mais les éleveurs en colère sont très remontés, ils considèrent qu'il s'agit d’assassinats. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess