Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Journée internationale des droits des femmes, le 8 mars

En Bretagne, plus diplômées, les femmes sont pourtant moins bien payées

En cette journée internationale des droits des femmes, l'Insee publie une étude sur les inégalités de salaires entre les hommes et les femmes en Bretagne. Elle montre une grande inégalité dans les salaires.

Les femmes bretonnes sont plus diplômées mais gagnent moins que les hommes.
Les femmes bretonnes sont plus diplômées mais gagnent moins que les hommes. © Maxppp - Pascal BROCARD

Les femmes sont plus nombreuses que les hommes en Bretagne. Selon l'Insee, on comptait 1,7 million de femmes dans la région en 2017, contre 1,6 million d'hommes. Une étude publiée ce lundi 8 mars, montrent qu'elles sont plus souvent victimes d'inégalités face à l'emploi et aux salaires, alors qu'elles sont plus diplômées.

Dès la fin du lycée, les femmes bretonnes se démarquent par un taux de réussite au bac supérieur de trois points au taux de réussite de leurs camarades. Elles sont plus nombreuses à choisir les bancs de la faculté quand les garçons optent pour une filière sélective comme le DUT ou le BTS. Dans la région, 45% des femmes sont diplômées de l'enseignement supérieur contre 35% des hommes.

5.620 euros d'écart de salaire dans le privé

Pourtant, alors qu'elles ont des diplômes supérieurs, seulement 6% des femmes accèdent à un poste de cadre dans une entreprise contre 9% des hommes. Selon l'Insee, elles représentent moins d'un quart des cadres dirigeants des grandes entreprises.

Autre inégalité flagrante relevée par l'institut de statistiques, dans le secteur privé, les femmes touchent en moyenne 17.240 euros de salaire net par an conte 22.860 euros pour les hommes. Un écart, qui, selon l'Insee, s'explique par un salaire horaire moyen plus faible dès l'entrée sur le marché du travail et par le fait que 30% des femmes travaillent à temps partiel. Quatre fois plus que les hommes.

10% des femmes vivent seules

Cet écart de salaire à tendance à augmenter dans le temps, ce qui serait notamment lié aux grossesses et congés maternité qui contraignent les femmes à stopper momentanément leur travail. Ces inégalités ont des répercussions sur la situation familiale des Bretonnes. Pas moins de 10% d'entre elles vivent seules avec un ou plusieurs enfants, contre 3% des hommes, et ces écarts de salaire les empêchent, plus que les hommes, d'accéder à la propriété.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess