Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

En Chine, une mannequin russe meurt d'épuisement à 14 ans

lundi 30 octobre 2017 à 9:05 Par Julien Baldacchino, France Bleu

Vlada Dzyuba, mannequin russe âgée de 14 ans, est morte vendredi à Shanghai des suites d'une méningite. Elle venait de travailler 13 heures d'affilée. L'agence qui l'employait dément ce lundi l'avoir épuisée au travail.

La jeune mannequin venait de participer à la semaine de la mode en Chine (illustration)
La jeune mannequin venait de participer à la semaine de la mode en Chine (illustration) © Maxppp - Globe-ZUMA

L'agence chinoise de mannequins ESEE dément ce lundi avoir épuisé au travail une jeune mannequin russe de 14 ans. Vendredi, Vlada Dzyuba, 14 ans, est décédée dans un hôpital de Shanghai. Elle ressentait des vertiges depuis mardi dernier. Hospitalisée dès le lendemain, son état de santé s'est rapidement aggravé : elle est restée dans le coma pendant deux jours.

Selon l'autopsie, la jeune Russe est décédée des suites d'une méningite aggravée par la fatigue. Elle venait d'enchaîner 13 heures de travail consécutives, sans se reposer, alors que le contrat de trois mois qu'elle avait signé avec l'agence chinoise limitait son travail à trois heures par semaine.

"Travail forcé" ?

"Maman, je suis fatiguée, je veux juste dormir", avait-elle confié à sa mère au téléphone, plus tôt. "Cela devait être le début de sa maladie", explique la mère de Vlada Dzyuba à la télévision russe. Mais elle ne s'est pas rendue à l'hôpital. Le contrat stipulait que la jeune fille devait disposer d'une couverture médicale, ce qui n'était pas le cas.

Ce drame relance la polémique sur le travail des mineurs en Chine, qui fait appel à beaucoup de jeunes mannequins venues de Russie. Les autorités russes évoquent un cas de "travail forcé". Mais l'agence, qui précise que la mannequin a commencé à se sentir mal après la fin de la semaine de la mode chinoise, dément ces accusations : "Mlle Dzyuba a été placée à 16 reprises durant son séjour de deux mois en Chine. Elle avait des pauses régulières durant son travail". Le directeur de l'agence a déclaré au journal officiel Global Times que la jeune femme travaillait huit heures par jour, comme le mentionne la réglementation chinoise.