Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Forcené en Dordogne

Le forcené en Dordogne "neutralisé" : les dernières heures de traque

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Limousin, France Bleu Périgord, France Bleu

L'ancien militaire de 29 ans armé a été "neutralisé" au Lardin-Saint-Lazare, en Dordogne ce lundi. L'homme est grièvement blessé. Retrouvez le récit des dernières heures de traque heure par heure.

Un hélicoptère survolant la zone de recherche au Lardin-Saint-Lazare.
Un hélicoptère survolant la zone de recherche au Lardin-Saint-Lazare. © Radio France - Valérie Dejean

L'homme recherché au Lardin-Saint-Lazare a été "neutralisé" ce lundi après plus de 36h de traque apprend-on à la mi-journée. Cet ancien militaire du 126e régiment d'infanterie de Brive se cachait dans la forêt. Samedi, peu avant minuit, il s'est introduit chez son ex-compagne et a tenté d'agresser son nouveau compagnon. Il a ensuite tiré sur la voiture de la gendarmerie. Depuis, il avait tiré plusieurs fois en direction des forces de l'ordre. Retrouvez les dernières heures de traque avec France Bleu Périgord.

L'essentiel 

Les dernières heures de traque

13h06 : le forcené est "gravement blessé, de nature à mettre sa vie en danger après "un tir de riposte", précise Frédéric Périssat, le préfet de Dordogne. Il a "ouvert le feu à plusieurs reprises", ajoute le général André Pétillot. Les deux hommes "remercient et rendent hommage" à tous les militaires engagés dans la traque. "Il n'y a aucun blessé parmi les forces de l'ordre", précisent-ils. 

12h55 : l'homme a été neutralisé, annonce Gérald Darmanin sur son compte Twitter. Il a été retrouvé au lieu dit La Redonde, à Condat-sur-Vézère, précise le maire de la commune. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

12h40 : en plus des axes routiers fermés, certaines lignes de train sont perturbées par la traque en cours. Sur la ligne Périgueux-Brive, le trafic est totalement suspendu, quelques bus de remplacement circulent, sans que les horaires ne soient publiées. Il faut se renseigner directement auprès d'un guichet de gare. La gare de Condat est entièrement fermée au public et n'est pas desservie jusqu'à nouvel ordre. 

12h07 : Les habitants du Lardin-Saint-Lazare restent confinés, "au moins jusqu'à la fin de la journée", selon le Préfet. "C'est impressionnant" explique une habitante au micro France Bleu Périgord de Charlotte Jousserand, qui décrit sa ville comme "déserte". 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

11h50 : les moyens déployés au Lardin-Saint-Lazare sont toujours aussi important, l'équipe du GIGN déjà mobilisée dans la traque de Valentin Marcone, dans les Cévennes, est également sur place.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

11h10 : la photo du forcené est diffusée, et un appel à témoins lancé. Pour les habitants, "le confinement est maintenu", confirme Frédéric Périssat, qui ajoute qu'il "va falloir tenir au moins aujourd'hui" et qu'un point sera fait "en fin de journée" pour savoir "comment faire évoluer la situation". 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

11h06 : "On est face à un individu capable de vivre plusieurs jours en autonomie. Il avait un sac, on peut imaginer qu'il avait préparé un certain nombre de choses à l'intérieur", craint le Général André Pétillot.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

11h05 : "Le périmètre de recherches n'a pas changé", explique Frédéric Périssat, le préfet de Dordogne, à l'occasion d'une conférence de presse.

11h : Le préfet de Dordogne, Frédéric Périssat, doit tenir une conférence de presse dans les minutes qui arrivent.

10h50 : Le responsable des papéteries de Condat confirme à France Bleu Périgord que la production est à l'arrêt, seule la maintenance est assurée. 

10h45 : Charlotte Jousserand, journaliste à France Bleu Périgord, a pu entrer dans le Lardin-Saint-Lazare confiné.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

8h : "On est dans la même configuration que ce dimanche dans la journée", expliquait la maire du Lardin-St-Lazare à France Bleu Périgord. La mairie avait rendez-vous avec le préfet ce lundi matin pour organiser la vie "confinée". Comme la veille, les aides à domicile ont déjà pu se rendre chez les personnes fragiles, selon Françine Bourrat. Toutes les personnes nécessitant de l'aide en urgence ont été recensées, a précisé la maire.

7h : "Nous continuons les investigations" confirme le préfet de la Dordogne  sur France Bleu Périgord. "Nous restons sur une opération de longue haleine, avec des investigations régulières pour arriver à un dénouement le plus favorable possible."

6h : "Le fugitif n'est pas localisé", selon le général Pétillot ce lundi matin, sur France Bleu Périgord : "Cette nuit nous avons poursuivi nos recherches, nous avons effectué des vérifications sur des indications que nous avons reçues." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess