Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Forcené en Dordogne

Forcené au Lardin-Saint-Lazare en Dordogne : une journée de traque ce dimanche, heure par heure

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Périgord, France Bleu Limousin, France Bleu

Le tireur du Lardin-Saint-Lazare est toujours retranché dans les bois sur une zone de 4km² ce dimanche après-midi. Il tire sur les forces de l'ordre dès qu'un contact tente d'être établi. Il est lourdement armé. La population est invitée à rester chez elle.

Recherche d'un homme armé en fuite au Lardin Saint Lazare. L’hélicoptère de la gendarmerie se pose sur l'autoroute a la Bachellerie. La Bachellerie. Dordogne. France. 30 mai 2021.
Recherche d'un homme armé en fuite au Lardin Saint Lazare. L’hélicoptère de la gendarmerie se pose sur l'autoroute a la Bachellerie. La Bachellerie. Dordogne. France. 30 mai 2021. © AFP - Romain Longieras / Hans Lucas

Une chasse à l'homme en cours au Lardin-Saint-Lazare depuis ce dimanche matin. Un homme armé est recherché. Il a tiré dans la nuit de samedi à dimanche sur les gendarmes qui intervenaient chez lui pour un différend familial. Le préfet de la Dordogne demande aux habitants de rester chez eux. Les routes menant à la commune sont fermées. 

Sept hélicoptères survolent la zone. Il y a plus de 300 gendarmes mobilisés pour tenter d’interpeller l'individu. Le GIGN est sur place ainsi que des équipes cynophiles.

L'essentiel 

La traque de ce dimanche, heure par heure

18h43 : L'homme a déjà été condamné à quatre reprises pour des violences conjugales sur son ex-compagne avec qui il a trois enfants. Les derniers faits remontent à janvier dernier. 

18h42 : L'homme recherché est né en région parisienne mais vit depuis ses 7 ans en Dordogne annonce la procureur de la République de Périgueux, Solène Bélaouar

18h40 : Les deux école du Lardin-Saint-Lazare, celle de la Bachellerie et celle de Condat resteront fermées ce lundi 31 mai, il n'y aura pas de transports scolaires. 

18h36 : Sept hélicoptères sont mobilisés dans le secteur explique le général André Petillot, commandant de gendarmerie de Nouvelle-Aquitaine 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

18h20 : "Tous les moyens sont engagés pour l'interpeller" indique le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin sur Twitter.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

18h00 :  Les papeteries de Condat arrêtent leur activité. Tous les salariés sont en train d'être raccompagnés chez eux. Il ne reste sur place que les salariés indispensables à la sécurité du site. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

17h33 : "Nous allons exfiltrer les salariés qui ont terminé leur temps d'activité" à l'usine des papeteries de Condat assure le préfet de la Dordogne Frédéric Périssat sur France Bleu Périgord. Il ajoute : "Nous regroupons les personnels qui doivent prendre leur poste pour qu'ils arrivent collectivement dans les papeteries accompagnés par la gendarmerie". 

16h55 :  La préfecture annonce avoir ouvert cet après-midi un COD, un centre opérationnel départemental, destiné a gérer la logistique des opérations.

16h30 : Valérie Dejean, journaliste à France Bleu Périgord en direct du Lardin-Saint-Lazare:  " l'individu est toujours en cavale, dans une zone escarpée aux dessus des papeteries de Condat. Le dispositif de recherches monte en puissance, plusieurs hélicoptères survolent la zone et 300 militaires ratissent le terrain.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

16h : Ginette habitante du Lardin a passé la journée cloîtrée chez elle, volets fermés. Elle devait faire son jardin et son mari devait tondre la pelouse "pas question de sortir, on nous a dit qu'il s'agissait d'un individu dangereux". 

15h40 : La préfecture de la Dordogne invite les habitants à ne pas diffuser de fausses informations.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

15h30 : Des aides à domicile vont être escortées par les gendarmes chez des personnes âgées qui ont besoin de soins et de repas explique Dominique Bousquet, le président de la communauté de communes du Terrassonnais. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

15h03 :  Il n'y a pas eu de nouveau contact avec le forcené ni de nouveaux tirs assure Frédéric Périssat. Dans les 4km² de périmètre, les autorités ne savent pas où le forcené se trouve. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

15h02 : "Le dispositif monte en puissance. Il y a plus de 300 gendarmes sur le terrain. L'objectif est de rendre hermétique le périmètre dans lequel l’individu a été repéré" explique le préfet de la Dordogne sur France Bleu Périgord. "Ce sera certainement long et nous en sommes en capacité de tenir aussi longtemps qu'il le faudra. Je réitère mon appel à la population de prendre son mal en patience". 

13h05 : Le général André Pétillot appelle la population à rester chez elle, même si c'est la fête des mères. 

13h04 : Le général André Pétillot confirme que le forcené est retranché dans un zone boisée et accidentée avec des possibilités de se cacher. Les gendarmes mettent tous les moyens en œuvre pour qu'il évite de sortir du périmètre de 4km². "C'est quelqu'un qui connaît bien la zone et qui évolue avec une certaine aisance" a souligné le général Pétillot.

13h03 : Le général André Pétillot confirme qu'il n'y a pas eu de nouveaux échanges de tirs depuis la milieu de la matinée.

13h02 : Le préfet de la Dordogne annonce l'arrivée d'équipes cynophiles sur zone.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

12h45 : La commune et la communauté de communes se préparent à une situation qui dure. Des aides à domicile vont être escortées par les gendarmes dans les prochains minutes pour faire la toilette des personnes dont elles s'occupent sur le Lardin-Saint-Lazare. Un service de portage à domicile est aussi en train d'être organisé pour ce soir.

11h50 : L'homme recherché a ouvert le feu sur trois voitures de gendarmes et sur l'un des hélicoptères, selon le général André Pétillot, commandant de la région de gendarmerie de Nouvelle-Aquitaine. Toujours selon les forces de l'ordre, le forcené correspond au profil du "suicide by cop", c'est-à-dire qu'il est prêt à perdre la vie au contact des militaires.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

11h45 : De nombreux journalistes sont sur place.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

10h50 : Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, réagit sur les réseaux sociaux :

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

10h40 : Plus de 200 gendarmes sont désormais sur place. L'homme a tiré à plusieurs reprises contre les forces de l'ordre depuis cette nuit, à chaque fois qu'un contact tente d'être établi. Le forcené serait armé d'un "fusil de chasse de gros calibre". Selon LCI, il est équipé d'au moins un couteau et deux carabines.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

10h30 : Le préfet de la Dordogne, Frédéric Périssat, a tenu un point presse

10h10 : Le GIGN a établi "des contacts" avec le tireur, indique Francine Bourra, la maire du Lardin-Saint-Lazare sur franceinfo. L'homme "semble plus enclin au dialogue, mais n’a pas encore envie de se rendre", a-t-elle ajouté.

9h45 : Selon la maire du Lardin-Saint-Lazare, l'homme d'une trentaine d'années venait de sortir de prison. Il avait été condamné pour des faits de violences conjugales. Il porte un bracelet électronique. Francine Bourra a également croisé le forcené ce matin peu avant 5h dans les rues de la commune. 

Francine Bourra, la maire du Lardin-Saint-Lazare

9h30 : On en sait plus sur ce qu'il s'est passé dans la nuit. L'homme en fuite, un ancien militaire du 126e régiment d'infanterie de Brive, se rend au domicile de son ex-femme au niveau de le Cité des Martreys au Lardin-Saint-Lazare. Il est lourdement armé. Il tente alors de s'en prendre à l'ami de son ex-compagne. Les gendarmes sont appelés. Les militaires se cachent dans le jardin pour tenter d’interpeller le forcené. Leur véhicule est criblé de balles. Le forcené était fortement alcoolisé. Il est habillé en kaki et porte un sac à dos. 

9h11 : "La personne a été repérée" selon le préfet de la Dordogne sur France Info. 

8h30 : Un important dispositif militaire est déployé. 160 gendarmes sont sur place, deux hélicoptères survolent la zone. 

7h15 : Le préfet de la Dordogne demande aux habitants de rester chez eux.

00h : Le forcené pénètre chez son ex-compagne, la violente et agresse son nouveau petit ami. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess