Faits divers – Justice DOSSIER : L'affaire Fiona

EN DIRECT - Au procès Fiona en appel, les avocats de la défense quittent la cour d'assises

Par Géraldine Marcon et Olivier Vidal, France Bleu Pays d'Auvergne et France Bleu vendredi 13 octobre 2017 à 9:27 Mis à jour le vendredi 13 octobre 2017 à 17:00

La première semaine du procès en appel de l'affaire Fiona se termine ce vendredi devant la cour d'assises de la Haute-Lorie
La première semaine du procès en appel de l'affaire Fiona se termine ce vendredi devant la cour d'assises de la Haute-Lorie © AFP - Jeff Pachoud

La première semaine de débats s'achève devant la cour d'assises de le Haute-Loire pour le procès en appel de l'affaire "Fiona". Les débats vont porter sur l'entourage toxicomane du couple et les expertises psychologiques. Suivez la journée d'audience en direct.

C'est le dernière jour d'audience pour cette première semaine du procès en appel de Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf devant la cour d'assises du Puy-en-Velay. Après l’environnement familial ce jeudi, la cour va entendre l'entourage toxicomane du couple ainsi que les experts psychologiques auteurs des rapports sur les deux accusés. La mère et l'ex beau-père de de la petite Fiona, disparue en mai 2013 à Clermont-ferrand, risquent jusqu'à 30 ans de réclusion.

Revivez l'intégralité des débats

16h54 : la cour d'assises regagne la salle d'audience, juste le temps d'annoncer la suspension des débats jusqu'à lundi 9h. Le président de la cour d'assises indique par ailleurs qu'il a désigné d'office Me portejoie et Me Khanifar pour la reprise de l'audience, et qu'ils ont l'obligation de s'y plier.

16h30 :l'audience est toujours suspendue... Les avocats de la défense sont rentrés à l'hôtel et les observateurs sont dans l'attente.

15h53 : joint au téléphone par notre journaliste Olivier Vidal, Gilles-jean Portejoie, un des avocats de Cécile Bourgeon estime que "le mal est fait, on est au point de non retour". Il se défend d'avoir cherché à perturber intentionnellement le procès, "on n a pas cherché l incident, on ne peut pas venir plaider devant ces jurés", avant de réclamer une nouveau procès "devant une autre juridiction".

15h11 : les avocats de la défense réclament en fait le retrait de Me Marie Grimaud. L'avocate de l’association Innocence en danger, partie civile dans ce procès, et qui a plusieurs fois poussé Cécile Bourgeon dans ses retranchements, refus de Me Grimaud. Si les avocats de la défense ne regagnent pas la cour d'assises, bâtonnier devra désigner des conseils commis d'office.

14h50 :à l'extérieur de la salle d'audience, le public attend, et devant le palais de justice, Me Marie Grimaud tente de retenir l'avocat de Berkane Makhlouf.

14h30 : l'audience reprend avec l’intervention des avocats de la défense, ils reviennent sur l'incident de la matinée. Gilles-Jean et Renaud Portejoie, les conseils de Cécile Bourgeon, comme Mohamed Khanifar, le défenseur de Berkane Makhlouf, estiment qu'il "est délicat de continuer à défendre l'intérêt" de leurs clients dans ces conditions, ils évoquent une agression et quittent l'audience; l'huissier fait évacuer la salle.

12h50 : lors de l’audition du témoin, Me Grimaud se plaint de difficultés et souligne qu’il a été conseillé par Me Khanifar lors de sa garde à vue, sous-entendant que ce dernier aurait pu orienter ses déclarations. Le défenseur de Berkane Makhlouf s’insurge, explique que c’est à la demande des policiers qu’il a assisté ce témoin, à l’époque c’est encore la thèse de la disparition qui était privilégiée par les enquêteurs. Des paroles vives sont échangées, le président suspend l’audience pour le déjeuner.

la défense de Cécile Bourgeon s'agace des "mises en cause personnelles" des témoins, les échanges se tendent entre avocats, le président suspend l'audience pour le déjeuner.

11h47 : les débats reprennent avec le témoignage d'un autre ancien proche du couple dans le milieu toxicomane.

11h17 :suspension de séance pour quelques minutes.

09h38 :au programme de cette journée,l'audition de plusieurs membres de l'entourage toxicomane du couple Bourgeon-Makhlouf, avant les expertises psychologiques.

09h32 : reprise des débats, Berkane Makhlouf prend la parole.

09h 27: l'audience va reprendre devant la cour d'assises du Puy-en-Velay.