Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Attaque à l'arme blanche à Paris : le fil de la journée

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu, France Bleu Paris

Une attaque à l'arme blanche a eu lieu dans la rue ce vendredi matin, dans le 11ème arrondissement à Paris. Deux salariés de la société de production Premières Lignes sont blessés. Deux individus ont été interpellés dont l'auteur principal des faits. Le parquet antiterroriste est saisi.

Les forces de l'ordre et les secours déployés dans le 11e arrondissement de Paris le 25 septembre 2020.
Les forces de l'ordre et les secours déployés dans le 11e arrondissement de Paris le 25 septembre 2020. © Maxppp - PHOTOPQR/LE PARISIEN/Philippe DE POULPIQUET

Deux salariés de la société de production Premières Lignes ont été pris pour cible dans la rue ce vendredi matin, dans le secteur Richard Lenoir (11e arrondissement) à Paris. Deux individus, dont l'auteur principal des faits, ont été interpellés. L'attaque a eu lieu près des anciens locaux de Charlie Hebdo. Le parquet antiterroriste est saisi.

L'essentiel

  • Des passants ont été attaqués à l'arme blanche vendredi matin près des anciens locaux de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, dans le 11e arrondissement.
  • Deux personnes ont été blessées, des salariés de la société de production Premières Lignes.
  • L'auteur principal de l'attaque a été arrêté, un deuxième suspect a été interpellé.
  • Le parquet antiterroriste est saisi de l'enquête pour "tentative d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste".
  • Les écoles du 11e, 3e et 4e arrondissements ont été confinées jusqu'à 15 heures.

Cliquez ici pour actualiser la page

Le fil de la journée

18h : C'est la fin de ce direct, merci de l'avoir suivi. Retrouvez l'essentiel des informations sur cette attaque dans cet article.

17h34 : Voici ce que l'on sait de cette attaque à cette heure.

Attaque à l'arme blanche à Paris : ce que l'on sait
Attaque à l'arme blanche à Paris : ce que l'on sait © Visactu

17h12 : Le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte affiche sur Twitter sa "solidarité avec la France face au vil attentat aux alentours des anciens locaux de Charlie Hebdo. Nous sommes proches du peuple français et suivons avec appréhension l'évolution de la situation. L'Italie est aux côtés de ceux qui combattent la violence, sous toutes ses formes".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

17h03 : Selon franceinfo, le deuxième suspect est un Algérien d'une trentaine d'années inconnu des services de police. Rien ne permet, pour l'heure, de confirmer que les deux hommes se connaissent.

16h42 : Selon franceinfo, ce jeune homme n'est pas connu des services de police pour radicalisation et n'a jamais été incarcéré.

16h31 : Une source judiciaire confirme à franceinfo que des perquisitions sont en cours dans le Val d'Oise au domicile présumé du principal suspect, un homme âgé de 18 ans, actuellement en garde à vue.

16h05 : "Pourquoi n'y a-t-il pas eu de protection policière en plein 'procès Charlie'" s'est interrogé sur franceinfo Emmanuel Gagnier, rédacteur en chef de Cash Investigation, émission qui travaille avec la société de production Premières Lignes TV, dont les salariés ont été blessés dans l'attaque. Les victimes sont "un homme et une femme, l'un directeur de la post-production, l'autre assistante de production", a-t-il ajouté.

15h49 : "Je suis chavirée, j’ai le cœur à l’envers, je suis anéantie, c’est un nouveau coup de massue. Il n’y a qu’un seul mot, c’est l’horreur", a réagi, choquée, la DRH de Charlie Hebdo Marika Bret sur franceinfo. Marika Bret a révélé il y a quelques jours qu’elle avait dû déménager en urgence car sa sécurité n’était plus assurée à son domicile.

15h40 : À son tour, l'auteur de la fresque en hommage à Charlie Hebdo fait part de son émotion.

15h31 : Sur son site internet, la RATP annonce que seule la station de métro Richard-Lenoir reste fermée au public. Les stations Bastille, Chemin Vert, Saint-Sébastien Froissart, Bréguet-Sabin et Saint Amboise ont donc rouvert.

15h11 : La vie des deux victimes "n'est pas en danger", a aussi assuré le Premier ministre Jean Castex.

15h10 : Depuis les lieux de l'attaque, le Premier ministre Jean Castex a affirmé sa "volonté résolue, par tous les moyens, de lutter contre le terrorisme". Cette attaque est survenue "dans un lieu symbolique et au moment même où se déroule le procès des auteurs des actes indignes contre Charlie Hebdo", a souligné le chef du gouvernement. "C'est l'occasion pour le gouvernement de la République de rappeler son attachement indéfectible à la liberté de la presse, sa volonté résolue par tous les moyens de lutter contre le terrorisme", a-t-il ajouté.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

15h08 : "Le parquet antiterroriste s'est saisi des faits pour trois raisons" a indiqué le procureur national antiterroriste Jean-François Ricard : "la localisation", c'est à dire devant les anciens locaux de Charlie Hebdo ; "le moment", c'est à dire durant le procès des attentats de janvier 2015 ; et enfin "la volonté manifeste de l'auteur d'attenter à la vie de deux personnes" qui faisaient une "pause cigarette" au moment des faits.

"L'auteur principal a été arrêté, il est en garde à vue" a ajouté le magistrat. Un deuxième suspect est interrogé pour "des vérifications sur ses relations" avec l'auteur principal.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

14h59 : L'équipe de Charlie Hebdo réagit sur Twitter et affiche "son soutien et sa solidarité à ses anciens voisins et confrères @PLTVfilms et aux personnes touchées par cette odieuse attaque."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

14h57 : L'Académie de Paris annonce la levée du confinement des établissements scolaires des 3e, 4e et 11e arrondissements de Paris.

14h53 : Selon franceinfo, le premier suspect interpellé à proximité de la place de la Bastille est un jeune homme de 18 ans, connu des services de police pour des faits de "port d'arme prohibé". Le deuxième suspect est âgé de 33 ans.

14h50 : Au total, 125 établissements scolaires sont confinés dans les 3è, 4è et 11è arrondissements de Paris (de l'élémentaire au lycée) précise l'Académie de Paris à franceinfo.

14h44 : Le président du Conseil européen Charles Michel affirme sa "pleine solidarité avec le peuple français".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

14h43 : Le Premier ministre Jean Castex et le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin sont arrivés peu après 14h30 Boulevard Richard Lenoir à Paris. La maire de Paris Anne Hidalgo les accompagne.

Le ministre de Gérald Darmanin et le Premier ministre Jean Castex et la maire de Paris Anne Hidalgo sur les lieux dans le 11e arrondissement de Paris.
Le ministre de Gérald Darmanin et le Premier ministre Jean Castex et la maire de Paris Anne Hidalgo sur les lieux dans le 11e arrondissement de Paris. © AFP - ALAIN JOCARD

14h36 : "On constate qu’il y a le procès des attentats de janvier 2015, et que c'est le même immeuble. Il y a des gens qui pensent que c'est toujours les locaux de Charlie Hebdo" a également commenté Paul Moreira sur franceinfo.

14h35 : "Cela s'est passé vers 11H45, un homme est arrivé et a attaqué avec un hachoir deux salariés qui fumaient devant l'immeuble, un homme et une femme", a déclaré à l'AFP Paul Moreira, fondateur et co-dirigeant de Premières Lignes, qui travaille notamment pour l'émission de France 2 Cash Investigation. "L'homme et la femme ont été tous les deux très gravement blessés", a-t-il ajouté.

14h32 : Les deux blessés sont des salariés de la société de production Premières Lignes, située à proximité des anciens locaux de Charlie Hebdo, confirme à son tour Martin Boudot, l'un des collaborateurs. Leur pronostic vital n'est pas engagé selon franceinfo.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

14h14 : Jean Castex et Gérald Darmanin se rendent sur place.

14h09 : Six stations de métro fermées jusqu'à 19 heures. La RATP annonce que sur les lignes 1, 5, 8 et 9, six stations ont été fermées pour des raisons de sécurité. Les trains n'y marquent plus l'arrêt. Il s'agit de :

  • Bastille,
  • Chemin Vert,
  • Saint-Sébastien Froissart,
  • Bréguet-Sabin,
  • Richard-Lenoir,
  • Saint-Ambroise.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

> Point complet sur les perturbations dans cet article.

13h58 : "Il ne faut pas aller chercher des enfants à l'école, les écoles sont bouclées, donc ils sont en sécurité", a précisé le maire du 11e arrondissement, François Vauglin à France Bleu Paris. "On est en train de mettre en place une cellule de soutien psychologique pour la population" dans la mairie, a-t-il aussi annoncé.

13h53 : Le parquet antiterroriste annonce être saisi. Une enquête de flagrance est ouverte pour tentative d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste, association de malfaiteurs terroriste criminelle. La DGSI et la police judiciaire de Paris sont co-saisis précise franceinfo.

13h48 : Selon franceinfo, un deuxième individu a été interpellé, il est en garde à vue. Un premier suspect avait été interpellé à proximité de la place de la Bastille à Paris, selon la préfecture de police de Paris.

13h45 : Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour "tentative d'assassinat", a indiqué à l'AFP le procureur de Paris Rémy Heitz. Cette enquête a été confiée à la brigade criminelle de la police judiciaire, a précisé M. Heitz, qui a confirmé qu'un individu avait été interpellé.

13h39 : Elise Lucet, présentatrice de Cash Investigation, qui travaille avec l'agence de presse et société de production audio-visuelle Premières Lignes dont les locaux sons situés dans le quartier de l'agression, affirme qu'une des salariées "a vu l'homme courir avec une lame de boucher ou une machette après un collaborateur blessé".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

13h29 : Selon franceinfo, les policiers ne sont pas certains que le suspect interpellé soit l'homme que l'on retrouve sur les images de vidéosurveillance.

13h27 : Le bilan réactualisé fait état de deux blessés, et non plus quatre comme auparavant.

13h22 : "Les écoles du 11e, 3e et 4e arrondissements sont confinées. Nous avons demandé à tous les établissements, des crèches jusqu'aux lycées de fermer les portes", a déclaré Ariel Weil, maire de Paris Centre. "Les établissements que j'ai eus ont agi très vite et dans le calme." Les élèves resteront confinés "aussi longtemps qu'il le faut."

13h17 : Le suspect interpellé "porte des traces de sang" sur lui, a indiqué sur franceinfo Yvan Assioma, secrétaire national du syndicat Alliance-Police Ile-de-France.

13h12 : Aucun engin explosif n'a été détecté par le laboratoire central de la préfecture de police près des anciens locaux de Charlie Hebdo selon franceinfo. Des informations faisaient état de l'envoi d'un colis suspect dans la matinée.

Déploiement des forces de l'ordre dans le 11e arrondissement de Paris le 25 septembre 2020.
Déploiement des forces de l'ordre dans le 11e arrondissement de Paris le 25 septembre 2020. © AFP - Alain JOCARD

13h09 : Valérie Pécresse, présidente (Libres!) de la région Ile-de-France réagit sur son compte Twitter.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

12h49 : Cinq écoles sont confinées dans le secteur où a eu lieu l'attaque à l'arme blanche dans le secteur du boulevard Richard Lenoir, a appris franceinfo auprès du rectorat. "Des milliers d'élèves", de la crèche au lycée, ont été confinés par précaution dans trois arrondissements du centre de la capitale a confirmé à l'AFP le maire de Paris Centre, Ariel Weil.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

12h48 : Toujours selon la préfecture de police de Paris, deux blessés sont en urgence absolue et les deux autres en urgence relative.

12h47 : La préfecture de police de Paris indique finalement à franceinfo qu'un suspect a été interpellé près de Bastille. Cette agression, qui survient en plein procès des attentats meurtriers de janvier 2015, serait le fait d'une seule personne a aussi précisé la préfecture de police, qui avait dans un premier temps fait état de deux suspects en fuite et de quatre blessés.

12h45 : Sur franceinfo, le journaliste Paul Moreira, fondateur de l'agence de presse et société de production audio-visuelle Premières Lignes, annonce que l'un des blessés est un membre de son équipe.

12h41 : Le Premier ministre Jean Castex se rend au centre de crise du ministère de l'Intérieur.

12h40 : Deux suspects sont en fuite et activement recherchés par les policiers. La BRI est mobilisée selon franceinfo. Un périmètre de sécurité élargi a été établi autour des anciens locaux de Charlie Hebdo pour un colis suspect. Le laboratoire central de la préfecture de police se déplace sur les lieux.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

12h39 : Quatre personnes ont été blessées, dont deux grièvement, selon un nouveau bilan de la préfecture de police communiqué à franceinfo. Les armes blanches sont des machettes ou des haches, selon une source proche du dossier.

12h38 : Des passants ont été pris pour cible dans la rue dans le secteur Richard Lenoir (11ème arrondissement) à Paris.

Paris : attaque à l'arme blanche dans le 11e arrondissement
Paris : attaque à l'arme blanche dans le 11e arrondissement © Visactu

12h35 : Bonjour et bienvenue dans ce direct. Une attaque s'est produite ce vendredi matin près des anciens locaux de Charlie Hebdo dans le 11ème arrondissement à Paris. Voici les dernières informations.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess