Faits divers – Justice

Haute-Loire : Riotord sous le choc après un probable suicide à la caserne des pompiers

Par Tanguy Bocconi, France Bleu Saint-Étienne Loire lundi 30 janvier 2017 à 5:48

Le drame s'est déroulé au sein même de la caserne où le jeune sapeur pompier exercait en tant que volontaire
Le drame s'est déroulé au sein même de la caserne où le jeune sapeur pompier exercait en tant que volontaire © Maxppp - Thibaud MORITZ

Un jeune sapeur pompier volontaire âgé de 30 ans est décédé dimanche au petit matin dans la caserne de Riotord, en Haute-Loire. D'après les premiers éléments de l'enquête, il se serait donné la mort par arme à feu après une déception sentimentale. Plusieurs témoins auraient assisté à la scène.

En Haute-Loire, la commune de Riotord est sous le choc après la mort d'un jeune sapeur pompier volontaire. Le drame s'est déroulé dimanche matin, à l'aube, au sein même de la caserne. Le jeune homme de 30 ans se serait donné la mort en présence de témoins suite à un dépit amoureux.

Il était un peu plus de 6h du matin ce dimanche lorsqu'une détonation retentit dans le centre de secours de la commune de Riotord. À l'intérieur cinq personnes : une femme et quatre hommes, dont la victime. Ces jeunes gens se connaissent bien, trois d'entre eux sont d'ailleurs pompiers volontaires dans cette caserne. Tous sont venus s'y réchauffer après une nuit passée à faire la fête à l'occasion d'un bal traditionnel des "classards". C'est alors que l'un d'entre eux se serait éclipsé pour réapparaître muni d'un fusil.

Les enquêteurs privilégient la piste du suicide

Avec cette arme, ce jeune homme de trente ans se serait tiré une balle en pleine tête en présence des quatre témoins, dont la jeune femme qui, selon les enquêteurs se trouve être son ex-petite amie. D’après le parquet du Puy-en-Velay, tout porte donc à croire qu'il s'agit d'un suicide provoqué par un déception amoureuse. Il n'y a eu aucune mise en examen et l'enquête en cours a révélé que l'arme appartenait bien à la victime. Mais ce drame a provoqué une très forte émotion à Riotord où une cellule d'aide psychologique a été mise en place pour soutenir les témoins du drame.

Le parquet du Puy-en-Velay attend encore l'autopsie du corps du jeune sapeur pompier qui sera pratiquée dans la semaine pour conclure officiellement à un suicide.