Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

EN IMAGES - Trois mois après la tornade, Aize attend toujours les réparations

jeudi 12 avril 2018 à 18:39 Par Adèle Bossard, France Bleu Berry

La commune d'Aize, dans le nord de l'Indre, a été balayée par une tornade le 1er janvier 2018. Plus de trois mois plus tard, les sinistrés peinent encore à se faire dédommager et la plupart des dégâts matériels sont encore visibles.

Rien n'a bougé dans cette maison du lieu-dit Baudet, en attendant les expertises des assurances.
Rien n'a bougé dans cette maison du lieu-dit Baudet, en attendant les expertises des assurances. © Radio France - Adèle Bossard

Aize, France

Retour à Aize, dans l'Indre, plus de trois mois après le passage d'une tornade. Le 1er janvier 2018, la commune a été balayée par des vents à plus de 200 km/h et le village continue de panser ses plaies.

Le maire, Michel Chevallet, consigne dans son bureau tous les documents sur la tornade, comme le tracé établi par les météorologues. - Radio France
Le maire, Michel Chevallet, consigne dans son bureau tous les documents sur la tornade, comme le tracé établi par les météorologues. © Radio France - Adèle Bossard

La tornade a été classée "EF2" sur l'échelle de Fujita améliorée, selon l'association Météo Centre. Cela veut dire que les vents ont soufflé entre 179 et 218 km/h et qu'il y a eu des dégâts "considérables". Heureusement, le coup de vent n'a pas fait de blessé mais les dégâts matériels sont lourds, et encore bien visibles dans le village.

Cette maison au lieu-dit Baudet a été la plus touchée. Elle reste en état tant que les expertises ne sont pas terminées. - Radio France
Cette maison au lieu-dit Baudet a été la plus touchée. Elle reste en état tant que les expertises ne sont pas terminées. © Radio France - Adèle Bossard

À Aize, rares sont les habitants qui ont profité de leur nouvel an 2018. Le maire, Michel Chevallet, a abandonné son repas de fête vers 13h, au moment où la tornade a traversé la commune. "J'ai laissé mon gueuleton pour faire un déménagement", se souvient également François Gibault. La maison de sa ta tante, âgée de 86 ans, a été la plus touchée par la tornade, au lieu-dit Baudet. Elle a pu être relogée mais sa maison est complètement ravagée.

À Baudet, le toit de la grange a été soufflé et les murs se fissurent. - Radio France
À Baudet, le toit de la grange a été soufflé et les murs se fissurent. © Radio France - Adèle Bossard

Plus de trois mois après le sévère coup de vent, tout est resté en l'état : les ardoises brisées au sol, les poutres arrachées, les trous dans les murs... Seul le toit est maintenant recouvert d'une bâche. Les dégâts s'élèvent à plusieurs centaines de milliers d'euros et comme la tornade n'est pas reconnue catastrophe naturelle, chaque sinistré doit gérer avec son assurance personnelle.

En attendant les expertises et les éventuels dédommagements, le plafond prend l'eau. - Radio France
En attendant les expertises et les éventuels dédommagements, le plafond prend l'eau. © Radio France - Adèle Bossard

À Aize, seules quelques toitures seulement ont pu être réparées, mais la plupart des maisons endommagées n'ont pas bougé. C'est le cas des bâtiments communaux, à l'image du clocher de l'église :

Le clocher de l'église d'Aize est fissuré. La mairie attend la réparation. - Radio France
Le clocher de l'église d'Aize est fissuré. La mairie attend la réparation. © Radio France - Adèle Bossard

Les réparations sur ces bâtiments communaux, comme l'église ou le cimetière, ne seront pris en charge qu'à 50% par les assurances, regrette le maire. 

La toiture de l'ancien restaurant du village a été soufflée et déplacée. Elle n'est pas encore réparée. - Radio France
La toiture de l'ancien restaurant du village a été soufflée et déplacée. Elle n'est pas encore réparée. © Radio France - Adèle Bossard

Autre conséquence pour la municipalité : la commune pourrait perdre son label ville fleurie 3 fleurs ! Elle avait pourtant investi 2 000 euros pour fleurir les parterres l'été dernier,  mais la tornade a complètement ravagé le parc paysager.