Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

EN IMAGES - Des femmes "gilets jaunes" manifestent partout en France pour revendiquer "un avenir meilleur"

- Mis à jour le -
Par , France Bleu, France Bleu Paris

Des centaines de femmes "gilets jaunes" ont manifesté dimanche à Paris, Toulouse, Rennes, La Rochelle ou Saint-Nazaire. Le rassemblement s'est tenu au lendemain de l'acte VIII du mouvement national qui a rassemblé près de 50 000 personnes dans toute la France.

300 femmes "gilets jaunes" ont marqué une minute de silence à Toulouse dimanche 6 janvier
300 femmes "gilets jaunes" ont marqué une minute de silence à Toulouse dimanche 6 janvier © Radio France - France Bleu Occitanie

Des centaines de femmes "gilets jaunes" se sont rassemblées dimanche dans plusieurs villes en France afin de donner une image pacifique du mouvement au lendemain d'une mobilisation nationale marquée par de nouvelles violences.  Bonnet phrygien sur la tête, ballon jaune à la main, des femmes ont chanté la Marseillaise sur les marches de l'Opéra Bastille à Paris. Elles ont encerclé la place, perturbant la circulation, avant de manifester dans les rues de la capitale.     

"Cette manifestation n'est pas féministe mais destinée à donner une image inédite au mouvement" — Karen, infirmière, "gilet jaune"

"En faisant cette première manifestation de femmes, on voulait avoir un autre canal de communication que la violence, car tout ce qui émerge du mouvement dans les médias ce sont les actes de violence et on oublie le fond du problème", a déclaré Karen, une infirmière de 42 ans venue de Marseille, une des fondatrices du groupe Facebook "Femmes gilets jaunes".  "Cette manifestation n'est pas féministe mais destinée à donner une image inédite au mouvement."

Des rassemblements à Paris et en régions

A Toulouse (Haute-Garonne), environ 300 femmes ont manifesté dimanche matin, selon les chiffres de la préfecture. Le rassemblement s'est déroulé dans le calme. "Macron t'es foutu, les gonzesses sont dans la rue !" Les slogans ont fusé, vers 11 heures sur la place Arnaud-Bernard où des centaines de femmes (et d'hommes) s'étaient réunis entamer une déambulation dans les rues de la ville rose. "Précarisées, discriminées, révoltées, Femmes en première ligne", avaient-elles écrit sur une grande banderole noire en tête de cortège.

A Paris, elles étaient près de 200 femmes "gilets jaunes" rassemblées dimanche matin place de la Bastille. Le défilé a duré quatre heures dans les rues de la capitale (voir images ci-dessous).

À Nîmes (Gard), une centaine de femmes ont défilé en gilets jaunes dans les rues de la ville.

À Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), une quarantaine de femmes "gilets jaunes"ont manifesté dans le calme dimanche matin. Une porte-parole a expliqué que "les femmes ont les mêmes difficultés que les hommes, et parfois un peu plus, notamment quand nous sommes seules avec des enfants". Parties de l'hôtel de ville, elles se sont rendues aux halles où se tient le marché dominical, dans une ambiance festive et musicale. Les slogans étaient les mêmes : "Macron, démission !" ou "Nous sommes des femmes précaires, des femmes en colère". 

À Montélimar (Drôme), des dizaines de "gilets jaunes", hommes et femmes, ont manifesté sur les allées provençales.

À Tours (Indre-et-Loire), une centaine "gilets jaunes" se sont rassemblés pour cette mobilisation dédiée aux femmes du mouvement.. "Plus de meufs, moins de keufs", pouvait-on lire sur l'une des banderoles en tête de cortège. 

À Besançon (Doubs), une soixantaine de femmes "gilets jaunes" et quelques hommes se sont rassemblés place de la Révolution et ont marché vers la préfecture.

A La Rochelle (Charente-Maritime), une "marche des femmes" a eu lieu sur le pont de l'île de Ré pour dénoncer la précarité qui touche particulièrement les femmes.

À Rennes (Ille-et-Vilaine), une trentaine de femmes et d'hommes étaient rassemblés pour une marche contre les violences envers les "gilets jaunes" qui s'est terminée sur la place de la mairie

Quatre heures de défilé dans Paris