Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

EN IMAGES - Les gilets jaunes manchois continuent de se mobiliser

samedi 1 décembre 2018 à 20:16 Par Pierre Coquelin, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Cotentin

Deux semaines après le lancement du mouvement, les gilets jaunes restent mobilisés dans la Manche. A Saint-Lô, 300 personnes ont défilé dans le centre-ville. A Cherbourg, des agriculteurs sont venus prêter main forte devant la gare maritime, et une marche a réuni 130 personnes.

Sous la pluie, une marche a réuni près de 130 personnes dans les rues de Cherbourg
Sous la pluie, une marche a réuni près de 130 personnes dans les rues de Cherbourg © Radio France - Pierre Coquelin

Manche, France

La météo n'a pas arrêté les gilets jaunes manchois. Malgré la pluie et le vent, ils ont manifesté un peu partout dans le département ce samedi. 

Les agriculteurs s'invitent au blocage de la gare maritime de Cherbourg

Samedi midi, les gilets jaunes de la gare maritime de Cherbourg ont reçu l'appui d'une petite dizaine d'agriculteurs du Val de Saire. Parmi eux, Vincent, en tête de cortège. Ce qu'il souhaite, c'est que les agriculteurs des environs de Cherbourg rejoignent en masse le mouvement. C'est la deuxième fois qu'il manifeste : la première, c'était en 1993, déjà à cause du prix du carburant.  Il cumule à la fois un travail de chauffeur d'engin et une exploitation de 16 hectares de terres avec des vaches à viande. "En tant que petite exploitation, tout ce que l'Etat donne aux grosses exploitations, on n'en voit pas la couleur. A force de payer, on n'arrive plus à gagner d'argent. Je suis en double activité, et on finit chaque mois dans le rouge. Normalement, on devrait faire vivre une famille et un ouvrier ; et là, une famille ne vit pas, donc ça devient catastrophique", explique le Montfarvillais. Des agriculteurs qui ont déposé quelques pneus.

Un peu plus tard, les gilets jaunes du Cotentin ont organisé un rassemblement Plage verte, devant la statue de Napoléon. 130 personnes ont participé à une marche dans le centre-ville, suivie d'un dépôt de fleurs au pied de la mairie en souvenir du pouvoir d'achat. 

300 personnes à Saint-Lô

La marche des gilets jaunes à Saint-Lô samedi matin a réuni environ 300 manifestants. Les participants se sont dirigés vers la mairie. A leur arrivée, il ont désigné 12 délégués pour les représenter. En début d'après-midi, des gilets jaunes sont allés au Leclerc d'Agneaux pour acheter chacun un produit et les donner aux Restos du cœur et la banque alimentaire. A noter également une opération escargot du Parc des Expositions jusqu'au rond-point du Conseil départemental. 

Marche jaune au Mont-Saint-Michel 

Entre 200 et 250 personnes ont marché samedi en début d'après-midi vers la Merveille, dans une ambiance bon enfant. Pas de blocage, mais les manifestants ont formé un "SOS" au pied du Mont. 

D'autres opérations ont eu lieu aux Pieux (présence), à Coutances (filtrage au giratoire des Pommiers), Carentan (filtrage au rond-point Mercedes) ou encore Granville (présence au giratoire de la Haute-Lande).