Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

[EN IMAGES] Les pompiers de Charente-Maritime spécialistes du secours routier lourd forment leurs collègues

jeudi 28 mars 2019 à 20:14 Par Marie-Laurence Dalle, France Bleu La Rochelle

Les pompiers de Charente-Maritime ont acquis un véritable savoir faire en matière de secours routier lourd (accident de poids-lourds ou de bus), au point qu'ils reçoivent 5 fois par an des collègues de toute la France, ou de l'étranger pour des stages pratiques. Reportage en images.

Les pompiers de Charente-Maritime transmettent leur savoir-faire en matière d'accident avec poids lourd et bus
Les pompiers de Charente-Maritime transmettent leur savoir-faire en matière d'accident avec poids lourd et bus © Radio France - Marie-Laurence Dalle

Saint-Agnant, Charente-Maritime, France

C'est un savoir faire très particulier : les pompiers de Charente-Maritime sont spécialistes du secours routier lourd, les accidents de poids lourds ou de bus. "Sur les routes du département, on a un accident de poids-lourds par mois environ" explique l'adjudant Chef Dupont, l'un des formateurs pompiers. "Il fallait qu'on soit plus efficaces. Les Anglais, les Portugais et les Espagnols sont très très forts. Notre direction a eu cette volonté, et nous a permis d'aller nous former à l'étranger". 

Aujourd'hui les pompiers de Charente-Maritime font profiter leur collègues de toute la France de ce savoir-faire : ils organisent cinq fois par an des stages spécifiques dans leur centre de formation sur la base aérienne de Saint-Agnant près de Rochefort.

Des ateliers sur des véhicules accidentés 

Ce jeudi, les 14 stagiaires sont répartis en deux groupes, sur deux ateliers : d'un coté un car scolaire à moitié retourné avec des victimes à l'intérieur. 

Des matériels modernes (ponts échelles) permettent aux pompiers d'accéder au car scolaire à demi-retourné à partir de presque tous les terrains - Radio France
Des matériels modernes (ponts échelles) permettent aux pompiers d'accéder au car scolaire à demi-retourné à partir de presque tous les terrains © Radio France - Marie-Laurence Dalle

Autre atelier pratique : une voiture s'est encastrée sous la remorque d'un poids-lourd, le conducteur a les jambes coincées sous le tableau de bord. 

Les pompiers ont déjà enlevé la portière pour accéder au conducteur (manequin vert) dont les jambes sont coincées sous le tableau de bord - Radio France
Les pompiers ont déjà enlevé la portière pour accéder au conducteur (manequin vert) dont les jambes sont coincées sous le tableau de bord © Radio France - Marie-Laurence Dalle

Les opérations de désincarcération sont impressionnantes 

Chaque chef de groupe doit distribuer les tâches, organiser le travail de ses 3 binômes : il faut d'abord sécuriser les véhicules et les abords, pour les victimes et les pompiers eux-mêmes. Ensuite, viennent les opérations de désincarcération. Les trois principaux fabricants de matériels professionnel utilisés par les pompiers sont présent sur le stage. Ils prêtent les matériels ce qui permet aux stagiaires de découvrir des outils qu'ils ne connaissent pas. 

Le stage est aussi un moment de mise en commun de pratiques, et de transmission des techniques développées par les pompiers de Charente-Maritime. Les véhicules endommagés sont donnés par Kéolis, la compagnie de bus et le constructeur Renault. 

Ici, les pompiers ouvrent la portière de la voiture coincée sous le poids-lourd avec une pince hydraulique. Ils découperont ensuite le tableau de bord pour dégager les jambes de la victime.

A gauche la pince hydraulique utilisée pour la désincarcération  - Radio France
A gauche la pince hydraulique utilisée pour la désincarcération © Radio France - Marie-Laurence Dalle
Les pompiers disposent d'un matériel en quantité importante pour ce stage. Il est prêté par les fabricants qui viennent aussi recueillir les retours des stagiaires  - Radio France
Les pompiers disposent d'un matériel en quantité importante pour ce stage. Il est prêté par les fabricants qui viennent aussi recueillir les retours des stagiaires © Radio France - Marie-Laurence Dalle

Voilà ce que voient les pompiers quand ils arrivent sur un accident : la victime dont les jambes sont coincées sous le tableau de bord de la voiture.  

Le mannequin vert symbolise la victime incarcérée après l'accident  - Radio France
Le mannequin vert symbolise la victime incarcérée après l'accident © Radio France - Marie-Laurence Dalle

Sur l'autre atelier, les pompiers apprennent à sécuriser leur intervention

Les pompiers travaillent à l'intérieur du bus à demi renversé  - Radio France
Les pompiers travaillent à l'intérieur du bus à demi renversé © Radio France - Marie-Laurence Dalle

Travailler dans un bus à moitié renversé bouleverse la perception des choses : les stagiaires oublieront de sécuriser leurs outils et leur intervention avec des cordes et des mousquetons, lors d'un premier exercice. Après discussion avec leur formateur, ils recommenceront la manœuvre avec la bonne pratique. 

Les stagiaires encordés pour sécuriser leur intervention dans le bus  - Radio France
Les stagiaires encordés pour sécuriser leur intervention dans le bus © Radio France - Marie-Laurence Dalle

Les stagiaires finiront par sortir la victime par l'une des ouvertures sur le toit du bus 

Le stage secours routier lourd a été créé il y a quatre ans par les pompiers de Charente-Maritime. Il y a cinq sessions par an, dont une réservée aux pompiers étrangers :  des Belges, Luxembourgeois, Espagnols sont venus se former l'an dernier. Des Portugais et des Chinois sont intéressés.

Le reportage sur le stage de secours routier à écouter