Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

EN IMAGES - Près de 2.000 personnes réunies à Bondy pour une marche blanche en hommage au jeune Aymane

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Des milliers de personnes ont participé à une marche blanche, ce mercredi, à Bondy (Seine-Saint-Denis) pour rendre hommage à Aymane. L'adolescent de 15 ans a été tué par balle la semaine dernière, dans une maison de quartier de la commune.

Près de 2.000 personnes réunies à Bondy pour une marche blanche en hommage au jeune Aymane
Près de 2.000 personnes réunies à Bondy pour une marche blanche en hommage au jeune Aymane © Radio France - Hajera Mohammad

Près de 2.000 personnes ont participé ce mercredi 4 mars 2021 à Bondy (Seine-Saint-Denis), à une marche blanche en mémoire d'Aymane, l'adolescent de 15 ans, tué par balle vendredi dernier dans une maison de quartier de la ville.

Des milliers de Bondynois, une minute de silence

"Stop à la violence", "Repose en paix Aymane", "Tu resteras à jamais dans nos cœurs", voilà quelques-uns des messages écrits sur les banderoles que l'on pouvait apercevoir dans la foule. Les participants ont pris le départ depuis l'Espace Nelson Mandela, la maison de quartier où a été abattu le jeune garçon, avant de se diriger vers l'hôtel de ville où une minute de silence a été respectée.

Beaucoup de jeunes étaient présents, rose blanche à la main ou avec un t-shirt sur lequel le prénom de la victime était inscrit. Plusieurs membres de son club de boxe étaient là aussi, comme un bon nombre d'élus :  le maire de Bondy mais également plusieurs maires de communes voisines, des députés, sénateurs ainsi que le président du conseil départemental.

Fleurs et messages en mémoire d'Aymane devant l'entrée de l'espace Nelson Mandela à Bondy
Fleurs et messages en mémoire d'Aymane devant l'entrée de l'espace Nelson Mandela à Bondy © Radio France - Hajera Mohammad
Près de 2.000 personnes réunies à Bondy pour une marche blanche en hommage au jeune Aymane
Près de 2.000 personnes réunies à Bondy pour une marche blanche en hommage au jeune Aymane © Radio France - Hajera Mohammad

Une marche pour dire "stop"

Ivana vit depuis toujours à Bondy, cette mère de deux garçons ne connaissait pas personnellement la victime mais elle tenait à venir : "On commence à avoir de plus en plus peur de cette violence... là, c'était plus que gratuit ! J'ai un garçon qui se chamaille tout le temps mais d'en arriver là..."

Ivana, mère de deux garçons, est venue rendre hommage à Aymane
Ivana, mère de deux garçons, est venue rendre hommage à Aymane © Radio France - Hajera Mohammad

"On commence à avoir de plus en plus peur de cette violence" - Ivana, mère de famille

Nelson est éducateur de foot à Bondy. Il a encore du mal à réaliser qu'un jeune s'est fait tuer au sein-même d'une maison de quartier. Mais voir autant de monde lui réchauffe un peu le cœur. "Aujourd'hui, on voulait marquer le coup, on voulait être présents en tant que Bondynois et dire STOP à ces violences que ce soit en Seine-Saint-Denis ou ailleurs".

Nelson, éducateur de foot à Bondy venu rendre hommage à Aymane
Nelson, éducateur de foot à Bondy venu rendre hommage à Aymane © Radio France - Hajera Mohammad

D'autres pourtant ne cachent pas leur colère et leur incompréhension face à un tel drame, comme Zehra. Cette mère de famille s'interroge :"Comment ces jeunes-là [les assassins présumés] arrivent à se procurer des armes aussi facilement ? C'est qu'il y a un problème quelque part, il faut le trouver"

Près de 2.000 personnes réunies à Bondy pour une marche blanche en hommage au jeune Aymane - REPORTAGE

Deux frères mis en examen

Aymane est mort le 26 février dans les bras de son père venu récupérer son fils après une altercation. Il a été touché mortellement d'une balle tirée de l'extérieur, à travers l'entrebâillement de la boîte aux lettres de la porte de la maison quartier. Deux frères de 17 et 27 ans ont été mis en examen et placés en détention provisoire pour l'assassinat de l'adolescent. Ils s'étaient présentés eux-mêmes à la police. 

Selon les premiers éléments de l'enquête, "un différend" opposait la victime et ses agresseurs depuis près d'un an sans que l'origine ne soit, pour l'heure, connue.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess