Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

EN IMAGES - Quelques ratés lors de l'exercice sur le site nucléaire du Tricastin

La sirène a retenti à 9h20 ce jeudi matin. Top départ d'une simulation géante de crise nucléaire sur le site du Tricastin, dans le Sud Drôme. Objectif : s'assurer que le système de sécurité fonctionne correctement.

"Un cylindre d'uranium enrichi est tombé et fuit", c'est le scénario de l'exercice au Tricastin.
"Un cylindre d'uranium enrichi est tombé et fuit", c'est le scénario de l'exercice au Tricastin. © Radio France - Nathalie Rodrigues

La simulation géante de crise nucléaire a débuté ce jeudi à 9h20 sur le site du Tricastin, dans le Sud Drôme. Un exercice national durant lequel les autorités simulent un accident sur une des usines Areva, l'usine Eurodif. Objectif : voir si le dispositif sécurité s'enclenche et fonctionne parfaitement.

Scénario catastrophe

Les personnels mobilisés ont appris le scénario au dernier moment. En l'occurence, un cylindre d'uranium enrichi est tombé et fuit, répandant un nuage toxique sur le site. Dès que la sirène a retenti, le processus s'est enclenché, avec notamment 150 gendarmes dépêchés sur place pour former des barrages fictifs sur les routes.

Plusieurs entreprises confinées

Les salariés de plusieurs entreprises ont participé à l'exercice. Ceux de la Ferme aux Crocodiles de Pierrelatte ont par exemple dû se confiner à l'intérieur du bâtiment. D'une simple pression sur un bouton, le directeur de la Ferme a fermé hermétiquement toutes les portes et fenêtres.Quelques ratés tout de même : l'appel du directeur à la cellule de crise de la Préfecture est en fait arrivé chez les pompiers... qui n'étaient pas au courant de l'exercice. Quant à l'appel automatique d'alerte d'Areva, il est arrivé sur le portable d'un salarié qui ne travaillait pas ce jeudi.

10.000 enfants concernés par l'exercice

Des enfants de plusieurs écoles ont également dû se mettre à l'abri. 10.000 élèves en tout, et 600 adultes dans des établissements de la Drôme, de l'Ardèche et du Vaucluse. A l'école des Blaches de Pierrelatte, nouveau bug : la sirène n'était pas audible, et la directrice n'a reçu le coup de fil de la Préfecture que 20 mn plus tard. Toutes ces erreurs seront ensuite compilées pour tenter d'y remédier.

Des enfants de l'école des Blaches de Pierrelatte sont confinés pendant l'exercice nucléaire du Tricastin.
Des enfants de l'école des Blaches de Pierrelatte sont confinés pendant l'exercice nucléaire du Tricastin. © Radio France - Nathalie Rodrigues

Les riverains de la centrale ont eux reçu un appel automatique au téléphone, dans un rayon de 3,5 km. C'est ce qui se passera en cas de véritable catastrophe nucléaire.

Les opposants se font entendre

L'exercice n'avait pas encore débuté que plusieurs voix se faisaient entendre pour contester sa pertinence. Europe Ecologie les Verts dénonce un "exercice de propagande, une façon de faire accepter aux populations environnantes le risque nucléaire". Mais pour les écologistes, cette simulation sera de toute façon loin de la réalité d'une vraie catastrophe.Des militants anti-nucléaire ont ensuite pris place devant l'école des Blaches à Pierrelatte pendant l'exercice de crise pour exiger l'arrêt du nucléaire.

Des militants anti-nucléaires s'invitent à l'exercice au Tricastin.
Des militants anti-nucléaires s'invitent à l'exercice au Tricastin. © Radio France - Nathalie Rodrigues

La simulation de crise pourrait durer jusqu'à jeudi 18h.

> Lire aussi : U ne fausse alerte en prévision sur le site nucléaire du Tricastin

Choix de la station

À venir dansDanssecondess