Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"En jeans, baskets et petit pull" à la montagne par -8 degrés à la station Alti Aigoual

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Gard Lozère, France Bleu Hérault
Valleraugue

Il y a du monde à la station de ski Alti Aigoual, dans le Gard. Mais de trop nombreuses personnes sont mal équipées et se mettent en danger.

Intervention des sapeurs-pompiers du Gard à la station Alti Aigoual
Intervention des sapeurs-pompiers du Gard à la station Alti Aigoual - Pompiers du Gard (SDIS 30)

Ils sont habillés en jeans, baskets et petite veste... rien de plus ! Et surtout, ils se mettent en danger. Même si les remontées mécaniques sont fermées au grand public, de nombreux touristes du week-end se rendent à la station de ski Alti Aigoual sans vraiment être préparés pour affronter les grands froids de la montagne. 

Et les secours sont très, trop, régulièrement appelés ces derniers jours. "Les gens se disent qu'ils ne risquent rien. Or on se retrouve souvent à -8 ou -10 degrés, raconte Thomas Flavier, le directeur de la station Alti Aigoual. Tous les soirs, nous allons chercher des gens en hypothermie, ou perdus, sans GPS, parce que leur téléphone n'a plus de batterie."

Des touristes sous-équipés

La patron de la station de ski gardoise appelle à davantage de précautions. "Cette année, on a plus de monde que d'habitude qui part à l'aventure. Je pense que c'est un effet Covid et confinement. Mais parfois, on se perd, on se fait surprendre, et on reste bloqué dans le froid, dans le brouillard. Et on appelle la station.. Il y a une recrudescence de ces phénomènes sur la station".  Trop de touristes "montent" sous-équipés

Les secours ne sont pas débordés, mais... pas loin. "Une opération a mobilisé une quinzaine de pompiers et trois personnes de la station de ski. Pendant ce temps, on n'était pas sur des secours sur la station. Heureusement, il n'y a pas eu de problème."

"Quand nous avons des gens sans protection, et qui commencent à avoir extrêmement froid, on arrive, ils ont les doigts gelés. Une ou deux heures de plus et ça peut être la catastrophe !" Thomas Flavier, directeur de la station Alti Aigoual

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess