Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En Mayenne, des vols sur les chantiers à cause de la hausse des prix des matières premières

-
Par , France Bleu Mayenne

La Fédération française du bâtiment de Mayenne s'inquiète de récents vols sur des chantiers de la Mayenne, notamment à Laval le week-end dernier. Une pénurie des matières premières au niveau mondial a fait flamber le prix de certains matériaux comme le bois.

Plusieurs vols ont eu lieu sur des chantiers en Mayenne, à cause de la pénurie de matières premières et de la flambée des prix des matériaux. (image d'illustration)
Plusieurs vols ont eu lieu sur des chantiers en Mayenne, à cause de la pénurie de matières premières et de la flambée des prix des matériaux. (image d'illustration) © Radio France - Emmanuel Claverie

La pénurie des matières premières continue d'inquiéter les artisans mayennais. Avec la reprise de l'économie mondiale, certains matériaux se font rares, leurs prix flambent... et des vols ont commencé à apparaître sur les chantiers mayennais. "Pas plus tard que le week-end dernier, à Laval, sur un gros chantier, _un artisan s'est fait voler 85 mètres linéaires de bois, l'ensemble de l'isolant, et du bardage métallique_", se désole Christophe Marchand, le président de la Fédération française du bâtiment dans le département. 

Près d'une dizaine de milliers d'euros de perte

Un butin qui avoisine la dizaine de milliers d'euros de perte pour l'artisan. "Ces vols montrent à quel point les matières premières ont pris de la valeur avec cette pénurie de matériaux", lance Christophe Marchand. Depuis le début de l'année, le prix du bois massif a augmenté de 80 à 100%, et celui du bois transformé jusqu'à 150%. 

Pour la FFB 53, ces vols sont une source d'inquiétude pour l'avenir des entreprises et des artisans de la Mayenne. "Un artisan, c'est un petit poucet qui rachète des matériaux à des gros vendeurs et qui les refacture à son client avec une main d'oeuvre de pose ou de transformation", explique son président. "Aujourd'hui, avec cette crise qui nous frappe, _il n'a pas la marge de manœuvre pour intégrer tous ces problèmes de vols._"

Des artisans obligés de sécuriser leurs chantiers

Christophe Marchand indique que certains artisans envisagent de mettre en place des mesures pour prévenir les cambriolages, en sécurisant les chantiers ou en stockant les matières premières dans leurs locaux pendant la nuit. Ce qui va engendrer, pour eux, des coûts supplémentaires. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess