Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En Mayenne, il profite d'une permission de sortie pour se faire la malle, la cavale va durer près de 3 ans

-
Par , France Bleu Mayenne

Un homme de 40 ans, originaire de Fougères en Ille-et-Vilaine, a été condamné ce jeudi 24 septembre à 8 mois de prison par le tribunal correctionnel de Laval. Pour vol et escroquerie et surtout pour une cavale qui a duré 2 ans et demi.

 Tribunal - Justice
Tribunal - Justice © Radio France - Nathalie de Keyzer

Le 17 juin 2017, les gardiens de la maison d'arrêt de Laval attendent le retour d'un de leurs prisonniers. En vain. L'administration pénitentiaire lui avait accordé une permission de sortie. Voir sa famille, ses amis, respirer, se détendre loin de sa cellule. Visiblement, très loin de sa cellule. C'est le décès de son père qui l'a poussé à se faire la malle explique-t-il. On n'en saura pas davantage sur ses complicités, sur ce qu'il a fait pendant près de 3 ans. Où et quand ? Pas de précisions. La patrouille le rattrapera finalement en février dernier. Les circonstances ? Aucun détail n'est fourni. 

En revanche, son casier judiciaire, ce n'est pas qu'un détail. Il a été condamné à 17 reprises, des vols, des escroqueries, des conduites en état d'ivresse. Rien de bien méchant. Un côté cleptomane. Il séduisait des femmes, s'installait chez elles et volait des objets de valeur ou utilisait les cartes bancaires de ses conquêtes.

Dans le box, il est calme, il se défend sans avocat, il dit travailler à la cuisine de la prison et espère que la justice se montrera clémente : "j'ai mûri, je veux filer droit, la vie ce n'est pas être enfermé" argumente-t-il. Il aura le temps de réfléchir à sa vie future pendant encore 8 mois derrière les barreaux.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess