Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

En Mayenne, lancement d'un collectif pour soutenir la PMA

-
Par , France Bleu Mayenne

Les deux associations mayennaises, la Gom'53 et Femmes Solidaires 53 s'unissent dans le collectif "PMA pour tou-te-s" pour soutenir l'extension du droit à la procréation médicalement assistée (PMA) avant le débat parlementaire. Reportage de Sarah Saltiel-Ragot.

La Gom'53 et Femmes Solidaires 53 s'allient pour soutenir l'extension de la PMA.
La Gom'53 et Femmes Solidaires 53 s'allient pour soutenir l'extension de la PMA. © Radio France - Valérie Menut

Département Mayenne, France

Le débat arrive devant l'Assemblée nationale en septembre mais les associations mayennaises s'organisent déjà. Deux d'entre elles s'unissent dans un collectif pour soutenir l'extension de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples lesbiens et aux femmes célibataires. La Gom'53, association sur les orientations sexuelles et les trans-identités et Femmes Solidaires 53, association féministe ont donc lancé mercredi 3 Juillet le collectif "PMA pour tou-te-s 53". 

Ouvrir la discussion sur la PMA

Les deux associations veulent mettre le débat sur la place publique comme l'explique Stéphanie Defrance, secrétaire de la Gom'53 : "On a envie que la société autour de nous et sur notre territoire mayennais s'empare du sujet." Un sujet qui concerne "l'égalité des droits pour les femmes célibataires et les couples lesbiens" pour Laurette Auduit de Femmes Solidaires 53, qui insiste sur cette inégalité de la loi aujourd'hui. Dans la législation actuelle, seuls les couples hétérosexuels ont accès à la PMA. Une anomalie pour les deux associations.

Le souhait d'un débat apaisé 

"Pendant les débats sur le mariage pour tous, on a dû aider beaucoup de personnes qui se sont senties attaquées," se souvient Philippe Bézier, président de la Gom'53. Pour ce débat-ci, les militants sont plus confiants et pour Laurette Auduit, le fait que le gouvernement ait annoncé sa volonté d'ouvrir la PMA à toutes les femmes, permettra sûrement des discussions plus sereines à l'Assemblée. Pour Stéphanie Defrance, "la société a déjà choisi, on a vu des sondages où une majorité de Français se prononcent pour la PMA pour toutes." Des associations qui ne sont pas inquiètes, même si quelques affiches "un papa, une maman" refont surface. 

Une mise en mouvement du collectif à venir

Les actions que mènera le collectif dans ce débat ne sont pas encore fixées mais il réfléchit déjà à une mobilisation publique et à une conférence pour la rentrée avec comme maître mot la "pédagogie". "En apportant de l'information," affirme Stéphanie Defrance, "on va pouvoir montrer qu'on est dans la continuité du droit de manière apaisée." 

Le projet de loi sur la bioéthique qui comprend l'ouverture de la PMA aux femmes seuls et aux couples de lesbiennes devrait être présenté à la fin du mois de septembre à l'Assemblée nationale