Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En Mayenne, le chauffeur du 44 tonnes envoie des SMS, freine trop tard et emboutit l'arrière d'une voiture

-
Par , France Bleu Mayenne

Le chauffeur d'un poids-lourd, impliqué dans un accident sur la rocade de Laval en février 2020, a été condamné ce vendredi à deux mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel. La conductrice d'une voiture avait été sérieusement blessée.

Salle des audiences au tribunal de Laval
Salle des audiences au tribunal de Laval © Radio France

Le 3 février 2020, sur la rocade de Laval, juste après le Pont de Pritz, une voiture rencontre de graves problèmes mécaniques. La conductrice est obligée de diminuer sa vitesse, elle est presque à l'arrêt sur la voie de droite. Juste derrière, un camion de 44 tonnes, qui roule à 83 km/h, freine trop tardivement et percute l'arrière gauche du véhicule, arrachant une partie de la carrosserie. L'impact est violent. La voiture est projetée à une dizaine de mètres. L'automobiliste est sérieusement blessée, au niveau du dos. 

Le chauffeur envoyait des textos en conduisant

Au moment de l'accident, le chauffeur du camion, qui travaille pour une société de transports d'Ernée, était en train d'envoyer des SMS, son téléphone portable installé sur une tablette à côté du volant. Pourquoi n'a-t-il pas doublé pour éviter le choc ? Ses explications laissent pantois le tribunal : "Je n'ai pas pu, les voitures, sur la voie de gauche, arrivent vite et ne laissent pas passer". On lui fait remarquer que son comportement, envoyer des textos en conduisant, ne l'a pas aidé à correctement analyser les distances de sécurité. Un moment d'égarement et d'inattention. Il reconnait alors une faute, un manque de maîtrise. La conductrice, présente, est au bord des larmes. 

Cet homme, originaire de Montaudin, un professionnel de la route, a, dans le passé, perdu de nombreux points sur son permis en raison de plusieurs infractions dont des excès de vitesse. Reconnu coupable, il est condamné à deux mois de prison avec sursis. Il échappe à une suspension de son permis, ce que réclamait pourtant le Procureur de la République, lui laissant donc l'opportunité de poursuivre son activité. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess