Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En Mayenne, une militante écolo, blessée lors d'une manifestation, porte plainte contre des agriculteurs

-
Par , France Bleu Mayenne, France Bleu

Samedi dernier au Bourgneuf-la-Forêt, deux rassemblements se sont fait face. L'un défendant le projet d'extension d'une exploitation de volailles, l'autre rejetant les modèles d'agriculture intensive. Une militante écologiste a été légèrement blessée lors d'une bousculade. Elle a porté plainte.

Les opposants au projet d'extension de l'exploitation de volailles à Bourgneuf-la-Forêt. Dans leurs rangs : des militants d'Extinction rébellion, de la France insoumise et des Gilets jaunes.
Les opposants au projet d'extension de l'exploitation de volailles à Bourgneuf-la-Forêt. Dans leurs rangs : des militants d'Extinction rébellion, de la France insoumise et des Gilets jaunes. © Radio France - Pauline Josse

Une militante de La France Insoumise a porté plainte pour coups et blessures. Samedi 19 septembre, au Bourgneuf-la-Forêt, des agriculteurs et des anti-élevage intensif se sont fait face toute la matinée.

Deux visions de l'agriculture opposées et un dialogue impossible au sujet d'un projet d'extension d'une ferme avicole. Une bousculade s'est produite dans la mairie raconte cette manifestante et c'est là qu'elle a été blessée : "les agriculteurs qui étaient avec la FDSEA sont montés pour déposer, comme nous, leur avis sur l'enquête publique, juste avant midi, juste avant la fermeture des bureaux. Ils se sont énervés parce que la place n'était pas libre. L'un d'entre eux a crié 'on rentre, on bouscule les écolos'.

J'étais dans le couloir, j'ai été projetée dans tous les sens, c'était assez violent quand même. Je suis allée voir un médecin qui m'a renvoyée vers les urgences. J'ai une entorse au poignet et probablement aux cervicales. On s'est retrouvé face à des gens qui avaient énormément de mépris, ils ont tenu des propos sexistes, c'est de l'intimidation et de la violence gratuite". 

Dans un communiqué, les organisateurs de la manifestation anti-élevage intensif ont écrit une lettre ouverte au Préfet, au Procureur de la République et aux élus et parlementaires mayennais pour dénoncer le comportement de la FDSEA : "ce syndicat est bien connu pour ces démonstrations de force.

Ces actes violents sont intolérables. Bousculer, frapper des citoyens et citoyennes non violents est inexcusable. Notre rassemblement ne visait pas les porteurs du projet mais bien le cadre économique global qui empêche les agriculteurs à la fois de vivre et de préserver les écosystèmes". 

Contactée, la FDSEA ne souhaite ne faire aucun commentaire à ce stade, préférant en savoir davantage sur ce qui s'est passé samedi dernier et sur la plainte de la militante LFI. "Soyez sûr que personne n'a été blessé", indique Florent Renaudier, président de la FDSEA.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess