Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En plein confinement, 19 Français arrêtés dans un bordel clandestin de Catalogne

-
Par , France Bleu Roussillon, France Bleu

Alors que la Catalogne est toujours confinée, les forces de l'ordre ont démantelé une maison close clandestine qui fonctionnait à plein régime près de La Jonquère, à la frontière franco-espagnole.

Opération de police dans une maison close clandestine de Capmany, en Catalogne
Opération de police dans une maison close clandestine de Capmany, en Catalogne - Police Nationale espagnole

Inutile de préciser que les gestes barrières n'étaient pas respectés... Soixante personnes ont été surprises par les forces de l'ordre le week-end dernier dans un hôtel transformé en maison close clandestine, à Capmany près de La Jonquère (Catalogne), à la frontière franco-espagnole. Parmi eux, 19 Français avaient franchi la frontière illégalement, violant les restrictions de déplacement en vigueur en Catalogne. Tous ont été verbalisés. A l'issue de la procédure, ils recevront à leur domicile des contraventions allant de 100 à 3.000 euros. 

À leur arrivée vers 19h30, la police nationale et les Mossos d'Esquadra ont bouclé les lieux. Ils ont d'abord découvert, au rez-de-chaussée- une salle de restaurant, où un groupe de clients consommait en compagnie de deux prostituées. Puis les forces de l'ordre sont montées dans les étages pour frapper à la porte de chaque chambre.

Au total, 21 prostituées vendaient leurs services à une quarantaine de clients. Chacune d'entre elle a pu bénéficier d'un entretien individuel avec la police, pour vérifier qu'elle n'était pas victime d'exploitation sexuelle forcée. Des armes et des stupéfiants ont également été saisis.

Même si la prostitution est légale en Catalogne, les maisons closes ne sont pas considérés comme des établissements de première nécessité et ne sont donc pas autorisés à ouvrir depuis le 21 aout 2020. Cette situation plonge de nombreuses prostituées dans d'immenses difficultés sociales. Avec leur statut de travailleuses indépendantes, elles ne bénéficient d'aucun dispositif d'aide. 

À elle seule, la ville de La Jonquère abrite plus d'une dizaine de maisons closes et plusieurs centaines de prostituées. Majoritairement française, la clientèle vient de tout le quart sud-est de la France. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess