Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Jean-Pierre Marongiu, le Mosellan emprisonné durant plus de 4 ans au Qatar

En prison au Qatar, le Français Jean-Pierre Marongiu en appelle au président Hollande

lundi 3 avril 2017 à 5:40 - Mis à jour le lundi 3 avril 2017 à 8:38 Par Cécile Soulé, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu

L'entrepreneur dont la famille est basée à Metz purge une peine de sept ans de prison au Qatar pour six chèques impayés qu'il conteste. Emprisonné depuis trois ans et demi malgré une demande de grâce et de transfèrement en France, Jean-Pierre Marongiu en appelle à François Hollande.

Jean-Pierre Marongiu dans sa cellule à la prison centrale de Doha au Qatar
Jean-Pierre Marongiu dans sa cellule à la prison centrale de Doha au Qatar

Le Mosellan Jean-Pierre Marongiu, qui purge une condamnation de 7 ans de prison au Qatar pour 6 chèques impayés, se désespère : sa situation n'avance pas. Sa demande de transfèrement en France, en clair sa possibilité de purger sa peine près de sa femme et ses 2 enfants installés à Metz, n'a pas encore abouti alors qu'il en a fait la demande il y a 6 mois. Le ressortissant français a donc écrit à François Hollande pour que le Président de la République tente une dernière médiation avant la fin de son mandat.

Emprisonné depuis 3 ans et demi, Jean-Pierre Marongiu n'en est théoriquement qu'à la moitié de sa peine, malgré également une demande de grâce il y a 9 mois. France Bleu Lorraine a pu le joindre à la prison centrale de Doha: "Je me suis adressé à François Hollande pour obtenir, sinon ma libération, au moins son soutien. Là, ce n'est pas mettre du temps, c'est clairement afficher une obstruction. Tout ça pour ne pas déplaire, pour justifier des tractations commerciales...Je ne comprends pas, la liberté d'un citoyen français doit passer au-delà de tout le reste!".

Le sénateur Leconte: "De la part du Qatar, nous n'avons eu comme réponse que du mépris"

Deux parlementaires représentant les Français de l'étranger ont interpellé encore récemment la France et le Qatar sur le sort du Mosellan. Le député Alain Marsaud s'est rendu sur place, et le sénateur Jean-Yves Leconte qui a alerté le Quai d'Orsay par écrit dénonce avant-tout le silence du Qatar : "Le souhait de transfèrement a été émis par M. Marongiu il y a longtemps. La demande de grâce a été déposée auprès de l'Emir. Je n'ai eu aucune réponse! Même de manière informelle, rien n'a été fait. Finalement, le traitement de ces demandes par le Qatar, nous n'avons eu comme réponse que du mépris". Jean-Pierre Marongiu n'a pas revu sa famille depuis 4 ans.

Les chèques impayés sont sévèrement réprimés au Qatar. Jean-Pierre Marongiu en tout cas a toujours nié avoir fait des chèques en blanc quand il était entrepreneur dans le pays.

Jean-Pierre Marongiu à François Hollande: "Monsieur le Président, C'est un homme affaibli et humilié mais un homme debout qui vous écrit. Ce qui me rattache encore à un espoir de liberté, c'est l'amour de ma famille et la foi inébranlable en mon pays. Cet espoir vous l'avez incarné pendant cinq ans.Vous connaissez ma situation puisque je me suis adressé à vous à de multiples reprises. Mon innocence, les gréves de la faim, la précarité de ma famille n'y ont rien fait. Je vous demande à nouveau d'intervenir auprés de l'Émir du Qatar pour obtenir mon transférement en France. Nous partageons aujourd'hui ceci en commun, de vouloir réussir notre sortie. La mienne est suspendue à la maniére dont vous envisagez la vôtre. Avec tout mon respect".

Jean-Pierre Marongiu joint en prison par France Bleu Lorraine