Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En vallée d'Aspe, deux églises cambriolées dans la nuit de samedi à dimanche

-
Par , France Bleu Béarn Bigorre

Les portes des églises d'Etsaut et Urdos (Pyrénées-Atlantiques) ont été forcées au pied de biche dans la nuit de samedi à dimanche. A Urdos rien ne semble avoir disparu et à Etsaut aucun objet religieux n'a été volé mais le tronc qui contient l'argent des cierges est fracturé.

 A Etsaut, les habitants ont eu très peur pour la relique de Saint-Grat.
A Etsaut, les habitants ont eu très peur pour la relique de Saint-Grat. - Guillaume Pose

Aline Jauhers et son mari, Marcel, ont bien fermé l'église d'Etsaut (Pyrénées-Atlantiques), samedi soir, vers 18 heures. Mais quand Marcel a voulu l'ouvrir ce dimanche matin, il a constaté que la grande porte sous la voûte et celle qui mène à la sacristie avaient été fracturées. A Urdos, la porte de la sacristie a subi le même sort mais, l'église étant restée ouverte, la porte principale n'a pas été endommagée. Dans les deux églises, aucun objet religieux n'a été volé. 

C'est la première fois que cela nous arrive et, cette église, c'est tout ce qui nous reste dans le village, pour ainsi dire. Alors quand on la voit tout éventrée, cela fait un pincement au cœur

"Pourtant ils sont en cuivre, ce sont ceux qui ont le plus de valeur !", s'étonne le maire d'Etsaut Damien Minvielle. La première question des Etsautois, ce dimanche matin, était de savoir si la relique de Saint-Grat, un ossement de l'évêque qui a donné son nom à cette église, était toujours là. Elle n'avait pas disparu. "C'est le trésor du village, pour les habitants", explique Damien Minvielle. Aline Jauhers confirme : "C'est très important pour notre église ! Comme toutes les armoires étaient ouvertes, j'avais très peur. Mais nous avons eu la chance de la retrouver". Si l'inventaire réalisé avec les gendarmes l'a rassurée, elle a été "très choquée". "C'est la première fois que cela nous arrive et, cette église, c'est tout ce qui nous reste dans le village, pour ainsi dire. Alors quand on la voit tout éventrée, cela fait un pincement au cœur"

Des empreintes relevées

A Etsaut le tronc qui contient la monnaie des cierges a été fracturé. On ignorait encore ce dimanche soir si l'argent qu'il contenait y était encore, les clefs étant bien gardées par une Aspoise qui n'était pas sur place. A Urdos, d'après les premières constatations du maire Jacques Marquèze, rien n'a disparu. 

Les gendarmes ont relevé des empreintes et interrogé le voisinage, qui n'a rien entendu cette nuit-là. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess