Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Enceinte de trois mois et rouée de coups par son compagnon à Besançon

-
Par , France Bleu Besançon, France Bleu

Une nouvelle affaire de violences conjugales à Besançon. Une jeune femme enceinte de trois mois a reçu plusieurs coups de pied au ventre de la part de son compagnon après avoir été jetée à terre ce mardi. L'homme âgé de 24 ans a été placé en garde à vue.

Enceinte de trois mois, la jeune femme de 20 ans a été jetée à terre et frappée au ventre à coups de pied
Enceinte de trois mois, la jeune femme de 20 ans a été jetée à terre et frappée au ventre à coups de pied © Maxppp - François Destoc

Besançon

Besançon une nouvelle fois marquée par une triste histoire de violences conjugales. Ce mardi une jeune femme enceinte de trois mois a été victime dans l'après midi de coups de la part de son concubin alors qu'ils étaient en voiture. De retour à leur domicile vers 18h30 elle a commencé à faire ses valises. Fou de rage, son conjoint lui a alors tiré les cheveux, l'a jetée à terre avant de lui asséner plusieurs coups de pied au ventre.

Coups au ventre et menaces de mort

La victime, une jeune femme de 20 ans a pris la fuite, et s'est rendue au commissariat de police de la Gare d'eau police pour porter plainte. Outre les coups elle fait alors état de menaces de mort en évoquant une arme. Menaces prises très au sérieux par les policiers, une patrouille se rend aussitôt à leur domicile dans le quartier des Clairs Soleils.

L'homme de 23 ans a été interpellé et placé en garde à vue. Les policiers recherchent toujours l'arme évoquée au cours de la déposition. Déjà connu des services de police, ce jeune homme doit déjà être jugé pour "conduite sous l'emprise de stupéfiants" cet été par le tribunal correctionnel de Besançon.

Il savait, c'est le père de mon enfant"

La jeune femme a été orientée vers les services du CHU et vers la médecine légale qui doit déterminer l'ampleur du traumatisme et d'éventuels jours d'ITT. Il est encore trop tôt pour savoir si l'enfant a ou non des séquelles des coups qui lui ont été portés. "Il ne pouvait pas ne pas savoir que j'étais enceinte, c'est le père de l'enfant", a-t-elle expliqué aux policiers. 

En France, une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son compagnon.