Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Encore 500 personnes sur le site de la rave-party du Causse Méjean

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Il restait encore 500 personnes ce mercredi 12 août au matin sur le site de la rave-party commencée samedi soir à Hures-la-Parade, sur le Causse Méjean (Lozère). Les festivaliers quittent le site sous la surveillance des gendarmes. La préfecture note une amélioration de la propreté des lieux.

Dimanche, sur le site de la rave-party, à Hures la Parade
Dimanche, sur le site de la rave-party, à Hures la Parade - Alain Pouget

L'évacuation du site de la rave-party se poursuit, à Hures-la-Parade, en Lozère, sur le Causse Méjean. Ce festival avait débuté samedi soir et avait réuni jusqu'à 7.000 personnes. Ce mercredi matin, la préfecture dénombrait encore 500 personnes sur le site. Les gendarmes sont toujours sur place, à verbaliser les contrevenants. Côté médical, selon le point de la préfecture, 59 personnes ont été reçues par le poste médical avancé et sept ont été hospitalisées à Mende. Quant à la personne hospitalisée lundi, elle est toujours en réanimation.

La propreté des lieux s'améliore, remarque la préfecture. Quatre bennes ont été déposées sur place pour faciliter le stockage des ordures par les festivaliers et limiter la pollution des déchets. Deux de ces bennes déposées lundi ont été relevées ce mercredi matin et une nouvelle benne vide installée.

Enfin, après un premier contact avec les éleveurs touchés par l’occupation sauvage de leurs propriétés, la préfète de Lozère est allée mardi à la rencontre d’agriculteurs du Causse Méjean pour trouver des réponses à leurs attentes, en lien avec la Chambre d’agriculture de la Lozère.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess