Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Encore des questions sans réponses aux assises de la Vienne

-
Par , France Bleu Poitou

Aux assises de la Vienne, deuxième jour du procès dans cette affaire de plan sexe via internet qui s'est terminé en violences avec armes à Chatellerault. La cour a entendu les experts psy, la victime et les trois accusés avant de finir la journée avec la plaidoirie de la partie civile..

Dernier jour d'audience ce jeudi. La cour d'assises va devoir se prononcer ce soir sur la culpabilité des trois accusés
Dernier jour d'audience ce jeudi. La cour d'assises va devoir se prononcer ce soir sur la culpabilité des trois accusés © Radio France - Baudouin Calenge

Poitiers, France

Cette journée n'a pas permis de lever les principales zones d'ombre de cette affaire. Déjà. sur les motifs qui ont conduit les accusés à revenir chez la victime. Pour lui rendre les objets pris la veille, dit l'un d'eux - Pour lui voler sa voiture, affirment les deux autres. En tout cas cette deuxième rencontre va tourner au sordide pour Me Lee Takhedmit, l'avocat de la victime

Violence gratuite

Car cette violence est totalement gratuite, selon l'avocat. Gratuite parce que le sexagénaire a tout de suite dit ou se trouvait les clefs de sa voiture lorsqu'on les lui a réclamé. Gratuite aussi parce que cet homme n'a rien fait pour provoquer cette violence. Dylan, celui qui a porté les premiers coups de couteau et porté aussi de nombreux coups de pieds, n'a pas su l'expliquer. Et puis il y a Alex, le muet, qui depuis le  premier jour refuse de parler.

Un incident avec la présidente de la cour d'assises

Il a bien failli mercredi dire sa vérité, mais un incident entre lui et la présidente de la cour l'a stoppé net. Il a en effet refusé - comme c'est la règle - de s'adresser à la cour mais voulait absolument parler directement à la victime. Du coup, il a cessé de parler et s'est rassis dans son box. La seule certitude - comme l'a très bien démontré Me Takhedmit hier - c'est que sans la 3è accusée - Victoria - rien ne se serait passé. Elle qui a servi d’appât le premier jour et qui au final est aussi, la clef, celle qui a permis à ce que la victime ouvre sa porte à ses futurs agresseurs.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu