Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Enfant de 5 ans percuté par une voiture en Dordogne : le conducteur avait bu

-
Par , France Bleu Périgord

Le Parquet de Périgueux ouvre une information judiciaire après l'accident de vendredi à Saint-Médard-de-Mussidan, en Dordogne. Un automobiliste avait pris la fuite après avoir percuté un enfant de 5 ans. On apprend ce lundi que le conducteur était alcoolisé.

L'automobiliste a été arrêté deux heures après l'accident.
L'automobiliste a été arrêté deux heures après l'accident. © Maxppp - PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN

Le conducteur avait 1.4 gramme d'alcool par litre de sang au moment de son interpellation. Vendredi soir, à Saint-Médard-de-Mussidan, en Dordogne, un jeune garçon de cinq ans était violemment percuté par une voiture alors qui se trouvait sur son vélo. Le conducteur avait pris la fuite. Ce lundi soir, on apprend que le jeune garçon risque des "séquelles à vie" malgré deux opérations d'urgence au niveau des mains et des jambes. 

Solène Bélaouar, la procureure de la République de Périgueux, indique que le chauffard était alcoolisé au moment de son interpellation, deux heures après les faits. C'est la mère du jeune garçon qui avait permis l'arrestation du chauffard, elle était avec son fils au moment de l'accident et a reconnu le conducteur. Leurs enfants fréquentent la même école.

Déjà connu pour un délit routier aggravé par l'alcool en 2018

Après sa garde à vue, le chauffard de 38 ans, déjà connu pour un délit routier aggravé par l'alcool, se trouve désormais en détention provisoire. Même s'il reconnait les faits, l'enquête doit déterminer les conditions précises de l'accident, notamment la position de l'enfant au moment du choc. 

L'information judiciaire est ouverte pour des blessures involontaires aggravées par l'alcool et le délit de fuite. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess