Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Enfant noyé à la piscine de Châteauroux : des peines de prison avec sursis

mercredi 5 septembre 2018 à 18:05 Par Jonathan Landais, France Bleu Berry et France Bleu

Un maître-nageur a été condamné ce mercredi à une peine d'un an et demi de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Châteauroux. A la suite de cette noyade, l'enfant est aujourd'hui handicapé.

L'enfant est aujourd'hui lourdement handicapé.
L'enfant est aujourd'hui lourdement handicapé. © Maxppp - Photographe: JEAN LOUIS PRADELS

Châteauroux, France

Le jugement est tombé dans l'affaire de la noyade accidentelle à la piscine municipale de Châteauroux. Il y a deux ans, en juillet 2016, le petit Ilyès, 3 ans et demi s'était noyé alors qu'il participait à une sortie à la piscine à vagues de Belle-Isle avec le centre de loisirs de La Valla. L'enfant est aujourd'hui lourdement handicapé. Le procès en correctionnelle avait eu lieu en juin dernier et le jugement a été rendu ce mercredi par le tribunal de Châteauroux.

30.000 euros d'amende avec sursis pour la ville de Châteauroux

Les cinq prévenus (des agents de baignade ou des encadrants du centre de loisirs) qui étaient jugés pour "blessures involontaires" ont été condamnés à des peines de prison avec sursis allant de 6 mois à 18 mois. La ville de Châteauroux, poursuivie comme personne morale, a été condamnée à 30.000 euros d'amende, également avec sursis. Il n'y a aucune inscription au casier judiciaire pour chacun des prévenus.

Dans le détail, voici les deux peines les plus fortes qui ont été prononcées : l'un des deux maîtres-nageurs titulaire du BNSSA qui étaient poursuivis (brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique) écope de 18 mois de prison avec sursis, et l'un des deux animateurs du centre de loisirs de La Valla écope de 12 mois avec sursis. Les trois autres prévenus (un autre animateur et deux autres maîtres-nageurs) sont eux condamnés à 6 mois de prison avec sursis.