Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : Météo France maintient 15 départements en vigilance rouge et 53 en orange
Dossier : France Bleu Montagne

Enfant retrouvé en Chartreuse : sa mère témoigne

Sainte-Marie-du-Mont, France

Niels, 11 ans, a été retrouvé dans la nuit de lundi à mardi dans le secteur de Sainte-Marie-du-Mont (Isère), en Chartreuse, alors qu'il était parti la veille pour bivouaquer dans une grotte avec ses parents et des amis. Légèrement blessé, il a pu rentrer chez lui. Sa mère, Myriam, témoigne.

Le massif de la Chartreuse depuis Crolles en Isère (illustration)
Le massif de la Chartreuse depuis Crolles en Isère (illustration) © Radio France - Stéphane Milhomme

Ecoutez le témoignage de la maman de Niels, sur France Bleu Isère

France Bleu : Pouvez-vous nous raconter le moment où votre fils s'est perdu ce lundi soir ?

Myriam : On devait bivouaquer dans une grotte. Il y avait mon mari, mes enfants, Niels et sa soeur, et puis une amie et ses deux ados. On part vers 18h30 du parking. On était derrière mon amie et ses enfants, on les entendait parler. Cela résonne pas mal dans ce coin. Niels a voulu les rattraper. On a dit d'accord.

Il a continué le chemin tout droit et puis au bout d'un moment il se dit qu'il a dû se tromper, qu'il a dû rater la bifurcation. Il pense faire demi-tour pour revenir à la voiture et il voit un chemin qui monte. Il se dit "cette fois ça doit être là, d'ailleurs je vois la grotte au sommet et donc je monte". Il a grimpé, grimpé, et dans un passage escarpé, il a glissé. Il est tombé d'une hauteur de deux mètres, d'abord sur le ventre puis il s'est retourné sur le dos. Après ça, il s'est relevé et il est remonté jusqu'à se retrouver bloqué, et là il a décidé de s'arrêter, près d'une sorte de bosquet. 

Il a ouvert son sac à dos, a enfilé tous les vêtements qu'il trouvait au fond car il commençait à faire froid, la nuit était tombée. Il a mangé ce qu'il avait et a attendu les secours. Il a entendu l'hélicoptère, mais ils ne l'ont pas vu. Mon mari était parti avec l'une des équipes de secours, des bénévoles, et au bout d'un moment, on entend sur la radio : "il est à portée de voix, on a un contact !"  Il était minuit et demi. Et là ça a été le soulagement ! Et quand on le retrouve, vers 4 heures du matin, qu'on peut le serrer dans nos bras, qu'il est sain et sauf, on se dit ouf ! on est passé à côté du pire. C'est très émouvant.

Vous voulez adresser un message à ceux qui sont intervenus ?

Merci à la CRS-Alpes, merci aux gendarmes, merci aux maîtres-chiens, c'est un chien qui a marqué la piste de Niels pour orienter les recherches...Merci aux bénévoles qui se sont mobilisés sans délai, grâce à Whatsapp, et de manière tout à fait spontanée. Des bergers, des chasseurs, des habitants dotés de quads... Tous sont montés à sa rescousse, c'était inestimable. Le secouriste de la CRS Alpes qui a récupéré Niels a mis du temps pour l'atteindre, c'était un secours très technique. Ils ont sauvé notre fils !

Comment va-t-il votre fils aujourd'hui ?

Rien de grave. Quelques bosses, contusions, un petit tassement vertébral. Il est sorti de l'hôpital, où il était en observation.

Quand vous repartirez en montagne, vous ferez attention de toujours rester ensemble désormais ?

Oui ! C'est la première chose qu'il nous a dite ! "La prochaine fois, si je ne connais pas, je reste avec vous ; je mettrai dans mon sac une bouteille d'eau et puis une lampe aussi." Il nous a surpris, étonné par son courage et son sang-froid. Les sauveteurs n'ont pas compris comment il avait pu arriver dans ce secteur là. C'était tellement raide. Il m'a dit qu'il avait suivi une piste d'animaux, la piste d'une biche...Cela fait partie des expériences qui ne s'oublient pas.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess