Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Enfants fauchés à Lorient : le chauffard a-t-il été aidé par des complices ?

Le conducteur du véhicule qui a fauché deux enfants à Lorient le 9 juin dernier a été placé en détention provisoire et mis en examen pour homicide involontaire aggravé. Présenté au juge d'instruction, il a confirmé être le conducteur du véhicule et pourrait avoir bénéficié de complicités.

Le suspect dans l'accident mortel de Lorient le 9 juin dernier a été arrêté, mis en examen et placé en détention après dix jours de fuite.
Le suspect dans l'accident mortel de Lorient le 9 juin dernier a été arrêté, mis en examen et placé en détention après dix jours de fuite. © AFP - Damien MEYER

Après neuf jours de traque, le chauffard de Lorient qui a tué un enfant de neuf ans et grièvement blessé son cousin de sept ans a été mis en examen mardi notamment pour homicide involontaire et écroué après son arrestation dans un hôtel d'une zone industrielle, à Lanester à 6 kms de Lorient. Présenté au juge d'instruction, "il a confirmé être le conducteur du véhicule, avoir refusé d'obtempérer et être à l'origine des accidents", précise la République de Lorient. Les faits qui lui sont reprochés sont passibles de 10 ans de prison.

A t-il bénéficié d'un soutien logistique pendant sa cavale ? 

Comment le principal suspect de l’accident est arrivé dans cet hôtel de Lanester, dans le Morbihan ? L'enquête devra déterminer s'il a bel et bien bénéficié d'un soutien logistique. Devant le juge d'instruction, le conducteur s’est montré plutôt coopératif et a accepté de répondre à quelques questions. Il a reconnu être le conducteur à l’origine de l’accident. La passagère, elle, avait été interpellée et mise en examen le 14 juin dernier, elle encourt 7 ans de prison pour "non-assistance à personne en danger".