Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Enfermée sur le balcon par son petit ami qui la torture, elle s'échappe avec un drap et trouve refuge chez la voisine

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Pendant trois jours cette jeune femme de 18 ans a vécu un véritable calvaire. Elle a été torturée par son petit ami dans un appartement du boulevard Marcel Paul à Saint-Herblain, près de Nantes. L'homme doit être jugé ce mardi.

Les policiers nantais ont interpellé l'auteur présumé des faits dimanche en fin de journée (photo d'illustration).
Les policiers nantais ont interpellé l'auteur présumé des faits dimanche en fin de journée (photo d'illustration). © Maxppp -

Saint-Herblain, France

C'est un véritable calvaire qui est imposé à cette jeune femme. Le visage et le corps couverts de coups. Elle a trois semaines d'Incapacité Totale de Travail. 

Enfermée sur le balcon et main plongée dans l'huile bouillante

Son tortionnaire présumé, c'est son petit ami. 10 mois qu'ils sont ensemble. Jeudi soir il la séquestre dans l'appartement. Elle est frappée avec une tringle et un câble de branchement de fer à repasser. Elle a la main plongée dans de l'huile bouillante. Et le crâne en partie rasé. Samedi, c'est sur le balcon qu'elle est enfermée. Elle finit par attacher un drap au barreau, passe du 9e au 8e étage et se réfugie chez la voisine du dessous. 

Le tortionnaire se fait passer pour sa victime sur Facebook

Pour brouiller les pistes et rassurer la famille de la jeune femme le petit ami se fait passer pour elle sur les réseaux sociaux. Il brise son téléphone portable afin de l'empêcher d'appeler les secours. Placé en garde à vue il reconnait une partie des faits mais dit ne plus avoir de souvenirs depuis une soirée alcoolisée jeudi soir.

Agé de 24 ans, en situation irrégulière et déjà connu des services de police, il doit être jugé en comparution immédiate ce mardi.