Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Enlevé à Marseille, retrouvé à Dijon

mardi 30 août 2016 à 15:37 Par Christophe Tourné, France Bleu Bourgogne, France Bleu Provence et France Bleu

C'est l'histoire pas banale d'un kidnapping qui débute à Marseille et se termine à Dijon. Les ravisseurs d'un jeune homme réclamaient 6000 euros à son père.

Policiers (Illustration)
Policiers (Illustration) © Radio France - Philippe Renaud

Dijon, France

C'est une affaire rocambolesque que relate le quotidien La Provence ce mardi matin. Un jeune Marseillais de 21 ans a été enlevé vendredi dernier. Ses ravisseurs ont appelé son père pour lui réclamer une rançon de 6000 euros ! Soit disant pour éponger une dette de jeu.

On imagine la tête du père de famille en recevant vendredi dernier un coup de téléphone peu après 15h sur son portable. À l'autre bout du fil un homme se présentant comme le ravisseur de son fils de 21 ans. Son garçon aurait contracté une dette dans un cercle de jeu et il refuserait de la rembourser. C'est pourquoi il a été enlevé.

L'homme exige donc que le père effectue un virement de 6 000 euros via la Western Union sur le compte bancaire du jeune otage. Comme ça, le mystérieux interlocuteur pourra se rembourser.

Des méthodes à la sud-américaine

Le père n'hésite pas une seconde. Plutôt que de verser l'argent, il prévient les forces de l'ordre qui retrouvent la voiture abandonnée du jeune homme sur un parking. Et quelques heures plus tard, grâce au signalement de la police marseillaise, ce sont les supers flics de la BRI, la Brigade de Recherche et d'Intervention de Lyon qui vont retrouver le véhicule dans lequel il a été enlevé du côté de Dijon.

À l'intérieur : les auteurs du rapt (il s'agissait de deux couples) et la victime qui est aussitôt libérée. Plutôt qu'une dette de jeu, il s'agirait selon la police d'une tentative de racket organisée par une petite bande sans envergure. C'est une femme qui aurait attiré le jeune dans un traquenard. En attendant que la police vérifie cette thèse, les quatre ravisseur, ont été placés en garde à vue.