Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Enquête ouverte en Corrèze après le début de noyade d'un déficient mental lors d'une sortie

jeudi 26 juillet 2018 à 18:23 Par Nicolas Blanzat, France Bleu Limousin

Un homme de 57 ans, déficient mental, est toujours hospitalisé à Limoges après un début de noyade ce mercredi en Corrèze. L'enquête ouverte devra déterminer si la victime a fait l'objet, ou pas, d'un défaut d'encadrement.

L'homme de 57 ans doit son salut à deux témoins qui lui ont porté assistance (image d'illustration)
L'homme de 57 ans doit son salut à deux témoins qui lui ont porté assistance (image d'illustration) © Maxppp - Jean-Marc Loos

Lamongerie, France

Que s'est-il passé ce mercredi après-midi à Lamongerie, à côté de Masseret, dans le Nord de la Corrèze ? Une enquête de gendarmerie doit le déterminer après qu'un homme de 57 ans, déficient mental, a commencé à se noyer dans un plan d'eau. La victime faisait partie d'un groupe de personnes vulnérables prises en charge par l'établissement spécialisé du Glandier.

Défaut d'encadrement ou non ?

C'est peu avant 14h que l'accident survient. L'homme, qui commence à se noyer, doit son salut à deux témoins qui lui portent assistance et prodiguent les premiers secours. Immédiatement, l'homme est évacué par hélicoptère et admis à l'hôpital de Limoges. D'abord plongé dans le coma, l'homme serait désormais conscient et se trouverait au sein du service réanimation. L'enquête confiée aux gendarmes devra notamment établir s'il y a eu, ou non, un défaut d'encadrement.