Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Enquête pour détournement de fonds publics : le Conseil régional d'Ile-de-France perquisitionné à Saint-Ouen

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu
Saint-Ouen

Les locaux du Conseil régional d'Ile-de-France à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) ont été perquisitionnés mardi dans le cadre d'une enquête ouverte pour détournement de fonds publics a indiqué ce mercredi le parquet de Paris.

Les locaux du Conseil régional d'Ile-de-France perquisitionnés
Les locaux du Conseil régional d'Ile-de-France perquisitionnés © Maxppp - Vincent Isore

Des perquisitions ont eu lieu mardi à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis). Ce sont les locaux du Conseil régional d'Ile-de-France qui ont été fouillés. La police a mené cette opération dans le cadre d'une enquête pour "détournements de fonds publics", a indiqué ce mercredi le parquet de Paris. 

La gestion des chargés de mission en cause

Un responsable de la Région Ile-de-France précise que l'ensemble des documents sur les chargés de mission a été mis à la disposition de la justice. 

Avant, "les chargés de mission étaient rattachés aux vice-présidents. La Chambre régionale des comptes a dit dans son rapport en 2016 que ce système ne convenait pas", explique cette source. La région a alors proposé de rattacher "les chargés de mission thématiques aux directeurs généraux des services" mais finalement le rapport provisoire sur la période 2016-2018 a estimé que cela n'était pas possible et c'est "une situation à laquelle on a mis fin", assure-t-on au Conseil régional.

Valérie Pécresse reproche un ton "à charge" de la Chambre régionale des comptes

L'enquête avait été ouverte le 4 février 2020 après un signalement de la Chambre régionale de la Cour des comptes.

Tout en précisant que la situation financière s'améliorait et que la dette était maîtrisée, la Chambre avait noté "des irrégularités persistantes en matière de ressources humaines", ou encore une masse salariale qui "n'a pas diminué" malgré "la baisse des effectifs". 

La présidente du Conseil régional, Valérie Pécresse, avait alors réagi en déplorant le ton qu'elle jugeait "à charge" du rapport.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess