Faits divers – Justice

Enquête sur l'attentat avorté près de Notre-Dame de Paris : une Loirétaine mise en examen

Par Etienne Escuer, France Bleu Orléans samedi 10 septembre 2016 à 23:50

François Molins, le procureur de la République de Paris, en charge des affaires de terrorisme.
François Molins, le procureur de la République de Paris, en charge des affaires de terrorisme. © Maxppp - ETIENNE LAURENT/EPA

Une première suspecte a été mise en examen et écrouée dans le cadre de l'enquête sur l'attentat avorté à la voiture piégée dans Paris dimanche dernier. Elle vivait dans le Loiret.

Ornella G., 29 ans, fichée S pour des velléités de départ de Syrie, a été mise en examen et écrouée samedi soir pour "association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste" et "tentative d'assassinats en bande organisée".

Cette maman de 3 enfants, qui vit à Châlette-sur-Loing dans l'est du Loiret, a commencé à livrer aux enquêteurs quelques éléments sur son rôle présumé dans l'attentat avorté à Paris dimanche dernier, près de la cathédrale Notre-Dame. Ses déclarations ont varié, mais d'après son récit, elle se trouvait à Paris avec Inès Madani, la fille du propriétaire de la Peugeot 607 remplie de bonbonnes de gaz. Les empreintes de la Châlettoise ont été retrouvées sur une ceinture de sécurité et une porte du véhicule. Les deux femmes devaient le faire exploser en mettant le feu à une couverture avec des traces d'hydrocarbures, mais leurs tentatives ont été infructueuses.

La garde à vue de son mari a été levée

Ornella G. explique aussi qu'elles ont pris la fuite lorsqu'elles ont vu un homme s'approcher de la voiture, le prenant pour un policier en civil. Une source proche de l'enquête évoque également une dispute entre les deux femmes. Elles ont en tout cas pris des chemins différents. La Châlettoise est la première à avoir été arrêtée, mardi, sur une aire d'autoroute dans le Vaucluse. Deux jours après, Inès Madani est arrêtée à son tour, mais dans l'Essonne, cette fois.

La garde à vue du mari d'Ornella G., arrêté en même temps que sa femme, a quant à elle été levée ce samedi.

Partager sur :