Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Enquête sur la mort d'Olivier Dassault près de Deauville : "L'hélicoptère n'aurait pas décollé normalement"

Ce lundi, l'enquête se poursuit sur les hauteurs de Touques, près de Deauville, après l'accident d'hélicoptère de dimanche soir, qui a coûté la vie au député Olivier Dassault et à son pilote. L'appareil a heurté un arbre en décollant, l'objectif est maintenant de comprendre pourquoi.

Les gendarmes et de nombreux enquêteurs sont encore sur les lieux du drame, sur les hauteurs de Touques, ce lundi 8 mars.
Les gendarmes et de nombreux enquêteurs sont encore sur les lieux du drame, sur les hauteurs de Touques, ce lundi 8 mars. © Radio France - Esteban Pinel

"La manoeuvre de décollage était visiblement atypique", explique la procureure de la République de Lisieux, Delphine Mienniel. Au lendemain du crash d'hélicoptère, qui a eu lieu sur une résidence privée à Touques, et qui a coûté la vie à Olivier Dassault et à son pilote, l'enquête ne fait que commencer.

"Au lieu de décoller à 90 degrés, en faisant un angle droit, l’hélicoptère aurait décollé en faisant un angle de 45 degrés et a rapidement heurté un arbre. L'engin n'était ensuite plus maîtrisable et s'est écrasé", poursuit la magistrate. 

Ces premiers éléments de compréhension ont été fournis par le seul témoin direct de l'accicent,le fils du propriétaire des lieux. Il va encore être entendu par les gendarmes, qui vont également mener une enquête de voisinage et d'environnement

Un travail d'investigation minutieux

Après des premières constatations effectuées ce dimanche soir, dans la nuit, des investigations très techniques vont être menées encore plusieurs jours sur les lieux du drame. Il s'agit d'un travail minutieux, mené par la brigade de gendarmerie des transports aériens de Deauville (BGTA), la section de recherche des transports aériens de Roissy et la section de recherche de Caen. 

D’importants moyens sont déployés à proximité du lieu où l’hélicoptère transportant le député Olivier Dassault s’est écrasé, près de Deauville. Touques (Calvados), le 7 mars 2021.
D’importants moyens sont déployés à proximité du lieu où l’hélicoptère transportant le député Olivier Dassault s’est écrasé, près de Deauville. Touques (Calvados), le 7 mars 2021. © Radio France - Léa Dubost

Autopsies réalisées mardi

L'autopsie des corps des victimes aura lieu demain, mardi, à Caen

L'enquête va également se concentrer sur le pilote de l'hélicoptère de type écureuil. Pour le moment, ce que l'on sait, c'est qu'il "était âgé de 74 ans, un pilote de ligne qui transportait régulièrement Olivier Dassault", indique la procureure. 

Le député avait l'habitude de prendre l'hélicoptère depuis cette résidence de Touques. Elle appartient à des amis de la famille Dassault et servait de base pour l'appareil, qui y décollait et y atterrissait de façon légale.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess