Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

ENTRETIEN - L'idée que Jean-Claude Romand soit libéré est "totalement intolérable" pour son ex-beau frère

jeudi 10 janvier 2019 à 19:00 - Mis à jour le vendredi 11 janvier 2019 à 11:31 Par Nelly Assénat, France Bleu Pays de Savoie, France Bleu Berry, France Bleu et France Bleu Besançon

Jean-Claude Romand demande une libération conditionnelle ce vendredi après 25 ans de prison purgés pour les assassinats de sa femme, ses deux enfants et ses parents. À Albertville en Savoie, son ex-beau frère refuse l'idée de cette libération. Il le dit à France Bleu Pays de Savoie.

Emmanuel Crolet (à d.) et son frère Jean-Noël
Emmanuel Crolet (à d.) et son frère Jean-Noël © Maxppp -

C'est un des faits divers les plus glaçants de ces dernières décennies : l'affaire Jean-Claude Romand, du nom de ce faux médecin qui a assassiné sa famille dans l'Ain et le Jura en 1993. Pour avoir tué sa femme, ses deux enfants et ses deux parents dans le Jura et dans l'Ain, il a été condamné en 1996 à la perpétuité, assortie d'une période de sûreté de 22 ans. 

Jean-Claude Romand a purgé 25 ans de prison et il demande une libération conditionnelle à l'âge de 64 ans. Le tribunal d'application des peines de Châteauroux doit rendre sa décision ce vendredi.  

Nous, la perpétuité, la perte de ma sœur, de ses enfants, on va la subir jusqu’à la fin de notre vie"—Emmanuel Crolet, l'ex-beau frère de Jean-Claude Romand

À Albertville (Savoie), l'idée que cet assassin puisse sortir de prison est intolérable pour Emmanuel Crolet, l'ancien beau-frère de Jean-Claude Romand. Il est le frère de la femme assassinée de Jean-Claude Romand et l'oncle des enfants qui ont aussi été tués. "Le spectre d’une sortie de ce monsieur-là, de Jean-Claude Romand est intolérable" explique Emmanuel Crolet, "parce que nous la perpétuité, la perte de ma sœur, de ses enfants, on va la subir jusqu’à la fin de notre vie. Lui, la perpétuité pourrait s’arrêter si la justice le met en liberté conditionnelle".

On a vécu pendant 25 ans une relative quiétude"

Très touché, l'ex-beau frère poursuit : "On a vécu pendant 25 ans une relative quiétude. Tant qu’il est entre quatre murs, il ne nous fait plus de mal psychologiquement et il n’en fait pas à d’autres". 

À l'évocation d'une possible libération, Emmanuel Crolet affirme qu'il n'est pas dupe : "À mon sens, [Jean-Claude Romand] aura encore une fois manipulé le système pour arriver à ses fins".

Quand on lui demande ce qu'il ressent aujourd'hui envers Jean-Claude Romand, l'ex-beau frère répond : "Il n’a pas changé. Je ne peux pas dire autre chose, vu l’énormité des faits. Je ne pourrais jamais aller dans son sens, ni mon frère, ma mère ou nos amis qu’il a escroqués". 

Ça peut paraître indécent d’aider des gens comme Jean-Claude Romand à se réinsérer, même si il est un détenu modèle. Il a été un mari modèle, un gendre moderne, un beau-frère modèle, c’est dans son fonctionnement, il est construit comme ça. Mais il a assassiné cinq personnes"

Se pose aussi la question de la réinsertion de Jean-Claude Romand s'il sort de prison.

"Ça me révulse de savoir qu’il va prendre la place de gens qui ont fait beaucoup moins que lui. Ça peut paraître indécent d’aider des gens comme Jean-Claude Romand à se réinsérer dans une communauté Emmaüs, même si il est un détenu modèle. Il a été un mari modèle, un gendre moderne, un beau-frère modèle, ça ne me choque pas qu’il soit modèle, c’est dans son fonctionnement, il est construit comme ça. Mais il a assassiné cinq personnes. Il ne faut pas se faire avoir par ce personnage modèle, il va atteindre son objectif : repartir à zéro".