Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Médias – People

ENTRETIEN - Mathieu Gallet : "Chaque foyer qui paie ses impôts devrait payer la redevance"

vendredi 1 décembre 2017 à 19:46 Par Benoît Jacobo, France Bleu Auxerre et France Bleu

Mathieu Gallet, le PDG de Radio France, était à France Bleu Auxerre ce vendredi matin. Il est revenu sur le rapprochement à l'étude entre France 3 et France Bleu, et a défendu l'idée d'une redevance "universelle".

Mathieu Gallet, dans les studios de France Bleu Auxerre
Mathieu Gallet, dans les studios de France Bleu Auxerre © Radio France - Sofie Martin

Auxerre, France

Mathieu Gallet, le PDG de Radio France, était à France Bleu Auxerre ce vendredi matin. Il est revenu sur le rapprochement à l'étude entre France 3 et France Bleu, et a défendu l'idée d'une redevance "universelle".

Le rapprochement de France Bleu et de France 3

"C'est surtout une réflexion qui est demandée par le gouvernement aux dirigeants de l'audiovisuel public. Il n'y a pas de décisions prises. Je considère qu'il y un vrai intérêt à réfléchir à l'offre de proximité, notamment sur l'information. Les réseaux de France Bleu et France 3 ont de vraies complémentarités. Des reportages en commun ? Il est trop tôt pour en parler. Il faudra prendre en compte les particularités des territoires. Dans l'Yonne par exemple, il n'y a pas le même réseau entre la télé et la radio. Alors qu'à Dijon, il y a à la fois France 3 et France Bleu. Il n'y a pas de projet tout ficelé."

La radio de demain

"L'institut Médiamétrie nous le confirme : la première motivation pour écouter la radio, c'est la musique. La 2e motivation, c'est l'info. Puis viennent la météo, et la circulation. Ça ressemble quand même bigrement à ce que fait France Bleu. On ne va donc pas changer la radio dans ce qu'elle apporte de positif tous les jours. En revanche, les nouvelles technologies, le numérique, nous permettent de faire des choses nouvelles. Par exemple, aujourd'hui, on regarde aussi la radio. La vidéo est un medium complémentaire de la FM, et à Radio France on se donne les moyens de ces possibilités là."

Mathieu Gallet interrogé par Benoît Jacobo : "il n'y a pas de projet ficelé pour rapprocher France 3 et France Bleu"

La redevance "universelle" à la place de la redevance audiovisuelle

"Par rapport aux changements de technologie, par rapport aux modes de consommation que l'on a de la télévision ou de la radio, qu'on écoute sur smartphone ou tablette, le fait de payer la redevance en fonction de la détention, ou non, d'un téléviseur, me paraît tout à fait obsolète. Il y a donc une mesure assez simple : chaque foyer qui paie ses impôts devrait s'acquitter de la redevance, car il est en mesure de recevoir la télé ou la radio publique. Cela concerne environ 1 million de foyers. Je propose que cet argent serve à financer la transition de nos entreprises vers le numérique. Par exemple, enrichir une matinale comme celle de France Bleu Auxerre par des vidéos ou des reportages web, cela a un coût, qui est aussi le coût d'accompagnement des salariés. Cette redevance universelle n'est pas là pour faire les fins de mois de Radio France ou de France Télévisions."

Rester en poste en cas de condamnation judiciaire ?

"Il y a un délibéré jusqu'au 15 janvier*. Je n'ai pas à m'exprimer sur le jugement à venir. Quoi qu'il en soit, je suis absolument concentré sur ma mission à Radio France, et rien ne m'en détournera."

* Mathieu Gallet est soupçonné de favoritisme, lorsqu'il était président de l'INA, l'Institut National de l'Audiovisuel. Le parquet a requis 18 mois de prison avec sursis et 40 000 euros d'amende à son encontre."

Mathieu Gallet : "les règles de la redevance audiovisuelle sont obsolètes"

Mathieu Gallet dans les studios de France Bleu Auxerre - Radio France
Mathieu Gallet dans les studios de France Bleu Auxerre © Radio France - Sofie Martin