Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Environ 300 personnes échangent sur le diabète au CREPS de Reims

samedi 13 avril 2019 à 22:40 Par Victorien Willaume, France Bleu Champagne-Ardenne

Environ 300 personnes étaient réunies ce samedi au CREPS de Reims, pour échanger sur le diabète de type 1. L'événement est organisé depuis plus de dix ans par l'Association des diabétiques de la Marne.

Environ 300 personnes ont participé à ces "Rencontres du 1er type" entre diabétiques.
Environ 300 personnes ont participé à ces "Rencontres du 1er type" entre diabétiques. © Radio France - Victorien Willaume

Reims, France

Environ 300 personnes étaient réunies toute la journée ce samedi au CREPS de Reims : des diabétiques de type 1 et leurs parents, mais aussi des bénévoles de l'Association des diabétiques de la Marne, à l'initiative de l'événement. 

Les diabétiques de type 1 font chaque jour des piqûres d'insuline et sont diagnostiqués parfois très jeunes. Des animations et des conférences étaient notamment organisées ce samedi. 

Se rendre compte qu'on n'est pas seul 

Les enfants sont bien contents de rencontrer d'autres diabétiques, parce qu'au début, le risque est qu'ils se disent qu'ils sont peu seuls au monde. Océane a 19 ans de diabète derrière elle : "Un jour, d'autres enfants diabétiques sont venus à la maison, et je me suis rendu que j'étais pas toute seul, et ça permet d'être entre nous et de se donner des conseils.", explique-t-elle. 

Les diabétiques de type 1 font des piqures d'insuline chaque jour et sont diagnostiqués parfois très jeunes.  - Radio France
Les diabétiques de type 1 font des piqures d'insuline chaque jour et sont diagnostiqués parfois très jeunes. © Radio France - Victorien Willaume

Ca empêche rien dans la vie - Clément, étudiant en 2ème année de STAPS et diabétique 

L'intérêt de la journée, c'est aussi que des diabétiques, qui ont plusieurs années d'expérience derrière eux, montrent que cette maladie n'est pas du tout un frein. Clément étudie en deuxième année de STAPS : "Je dis aux petits que je fais du sport tous les jours, et ils se disent qu'ils peuvent aussi et ça les motive. Le diabète empêche rien dans la vie. Il faut apprendre à bien le gérer, et on peut faire ce qu'on veut derrière.", témoigne-t-il. 

De nombreux parents sont aussi présents, comme Christelle, qui se posent des tas de questions. Sa fille de 2 ans est diabétique : "On se demande aux étapes différentes de sa vie comment ça va évoluer, et comment elle va le vivre", confie-t-elle. 

Faire confiance à ses enfants et se faire confiance 

Il ne faut pas s'inquiéter : voilà le message qu'Isabelle veut faire passer aux parents. Elle sait de quoi elle parle, puisqu'elle a elle-même eu un enfant atteint de diabète : "Il faut faire confiance à ses enfants, et aussi se faire confiance à soi en tant que parent. Prendre en charge un enfant diabétique, c'est avant tout être soignant, alors que ce n'est pas dans les fonctions initiales de parents.", explique-t-elle.  

Avoir un enfant diabétique demande donc une certaine attention, mais se gère très bien. Le fils d'Isabelle par exemple fait du triathlon, il est en première S, et n'a aucun souci avec sa scolarité.