Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Amiens : environ 500 personnes à la marche blanche pour Mathéo, 19 ans, tué par hasard à Etouvie

-
Par , , France Bleu Picardie, France Bleu

Environ 500 personnes se sont rassemblées samedi matin à Amiens pour une marche blanche derrière le slogan "justice pour Mathéo", un jeune homme de 19 ans tué de plusieurs coups de couteau le 26 janvier quartier Etouvie. Une plaque en sa mémoire a été déposée sur les lieux de sa mort.

Les participants à la marche blanche, samedi matin.
Les participants à la marche blanche, samedi matin. © Radio France - A. L.

Une marche blanche a réuni environ 500 personnes ce samedi matin à Amiens, en mémoire de Mathéo. Le garçon de 19 ans a été tué de plusieurs coups de couteau le 26 janvier, quartier Etouvie, à Amiens. Parti de la Hotoie, le cortége a ensuite traversé la rue des 3 Cailloux, avant de terminer devant le palais de justice d'Amiens, pour réclamer symboliquement justice pour le jeune homme. 

Des portraits de Mathéo, des banderoles et une gerbe de fleurs ont également été accrochés sur les grilles du palais de justice.

Les banderoles et les portraits de Mathéo ont été accrochés sur les grilles du palais de justice - Radio France
Les banderoles et les portraits de Mathéo ont été accrochés sur les grilles du palais de justice © Radio France - Alexandre Lepère

Une plaque en mémoire du jeune homme quartier Etouvie

Agressé par une dizaine de personnes alors qu'il se trouvait dans une voiture immatriculée à Paris, Mathéo a été tué par erreur. Quatre de ses agresseurs ont été arrêtés depuis les faits : ils se seraient trompés de cible selon les premiers éléments de l'enquête.  Ils ont été mis en examen pour homicide volontaire et placés en détention provisoire. La justice recherche toujours plusieurs autres participants au meurtre du jeune homme. 

En guise d'hommage ce samedi, une plaque en mémoire du jeune homme a également été déposée au pied de l'immeuble de la rue de Bretagne, là où Mathéo a été poignardé. 

Les participants de la marche demandent à ce "que justice soit faite" pour Mathéo. - Radio France
Les participants de la marche demandent à ce "que justice soit faite" pour Mathéo. © Radio France - Alexandre Lepère
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu