Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Incendie d'Allopneus à Valence : les taux de polluants sont revenus à la normale après un pic

lundi 27 août 2018 à 19:22 Par Jade Peychieras, France Bleu Drôme Ardèche

L'incendie est désormais entièrement éteint ce lundi soir dans l'usine AlloPneus de Valence. Suite à l'épaisse colonne de fumée noire qui s'était répandue dans le ciel de la ville vendredi, ATMO Auvergne Rhône-Alpes a effectué des relevés pour vérifier la qualité de l'air.

Le panache de fumée était très impressionnant
Le panache de fumée était très impressionnant - Allopneus.com

Valence, France

Trois jours après l'incendie de l'usine AlloPneus, il est désormais complètement éteint. 6 000 mètres carrés sont partis en fumée et 60 000 pneus ont brûlé. Ce lundi soir, il ne restait sur place qu'une demi-douzaine de pompiers pour surveiller le site. Au plus fort de l'incendie, 260 pompiers ont été mobilisés, avec des renforts venus d'Ardèche, d'Isère, du Vaucluse, de la Loire et du Rhône. Une société embauchée par AlloPneus va maintenant pouvoir commencer à déblayer l'enchevêtrement de ferraille, de piliers en béton effondrés et de pneus calcinés. Les quelques 70 salariés vont pouvoir reprendre le travail dès mercredi, dans le reste de l'usine qui n'a pas été touché par l'incendie. 

Ce qu'il reste de la salle de stockage qui a brûlé - Aucun(e)
Ce qu'il reste de la salle de stockage qui a brûlé - Allopneus.com

Enquête en cours

La police scientifique et le SRPJ se sont rendus sur place ce lundi pour commencer l'enquête : elle devra notamment déterminer si l'incendie est d'origine criminelle ou accidentelle

Mais quelles conséquences sur nos poumons ? 

"J'étais en train de me balader à vélo sur la via Rhôna à Charmes-sur-Rhône, lorsque j'ai senti l'odeur de pneu brûlé, confie Mohamed, un riverain. Ça grattait la gorge". Sandra, elle, a gardé la fenêtre fermée toute la journée à Portes-lès-Valence : "C'était une odeur très désagréable", affirme la jeune femme. 

ATMO Auvergne Rhône-Alpes a effectué des prélèvements dans l'air pendant le week-end. Bilan : des taux de particules et de polluants assez élevés pendant quelques heures après le début de l'incendie, au sud de Valence, notamment, mais qui sont rapidement revenus à la normale. "Le feu de pneus brûle a une température très forte, or plus la température est forte, plus la fumée monte haut dans l'atmosphère, explique Florence Troud, cadre d'astreinte chez ATMO. Plus on monte dans l'atmosphère, plus le vent est puissant. C'est ce qui s'est passé ici. Ça a permis de disperser les particules vers le sud, sur plusieurs kilomètres. Le cône de fumée s'élargit avec la distance, et quand le cône s'élargit, la concentration en polluants diminue.

D'autres résultats, ceux qui concernent notamment les relevés sur les taux de métaux lourds, devraient être connus dans quelques semaines. 

Le panache de fumée était visible à des kilomètres à la ronde - Aucun(e)
Le panache de fumée était visible à des kilomètres à la ronde - Allopneus.com